You searched for data - Siècle Digital

data

C’est officiel : les premiers data centers de Microsoft au Moyen-Orient sont opérationnels. Ils sont situés à Abou Dabi et à Dubaï, et offriront un accès local aux services de l’entreprise technologique américaine. Une aubaine pour les communautés locales Ces nouveaux data centers permettront aux communautés locales de pouvoir profiter de l’ensemble des services de Microsoft. Notamment le cloud computing d’Azure, ainsi qu’Office 365. Le vice-président de Microsoft précise que : « d’après notre expérience, l’installation d’infrastructures locales permet de soutenir et de stimuler la croissance économique. C’est bénéfique pour nos clients et nos partenaires. Cela permet aux entreprises, aux gouvernements ainsi qu’aux industries réglementées de profiter des avantages du Cloud pour l’innovation et pour leurs nouveaux projets, ainsi que de renforcer l’écosystème technologique qui soutient ces projets ». Microsoft, montre l’exemple De son côté, Amazon Web Services prévoit d’implanter ses propres data centers du côté de Bahreïn, dans le courant de l’année…

Data Story est le fruit de la reconversion d’un directeur financier en infographiste, et, qui plus est, passionné de data visualization. Fatigué des présentations de graphiques figées dans un PowerPoint, où il faut expliquer longtemps les chiffres affichés, il entreprend de créer l’outil qui saura répondre à ses frustrations. C’est ainsi que nait Data Story, accompagnée de l’extension DS Casting pour Microsoft Excel. Comment fonctionne Data Story ? Depuis un tableur Excel, l’utilisateur prépare sa série de données de façon classique avec les intitulés, les désignations, puis les chiffres, etc. Ensuite, il suffit de sélectionner la zone que l’on souhaite transformer en un graphique interactif. On utilise DS Casting, extension créée par Data Story, et on sélectionne le type de présentation que l’on veut utiliser : barres, colonnes, aires, etc. Ce qui est bluffant, ce sont les options de personnalisation, de mise en avant d’une donnée, et surtout de lisibilité…

À l’heure où le fameux règlement général sur la protection des données (RGPD) est officiellement appliqué, 59 % des entreprises ne s’estimaient toujours pas prêtes le 28 mai, la date butoir pour respecter la loi. La société DataGalaxy s’est intéressée au métier de Chief Data Officer, dont le respect de la RGPD, est l’une de ses missions en entreprise. Focus à travers l’infographie… Éléments à emporter : – un métier émergent lié à la transformation digitale de l’économie, – le CDO est issu de cursus variés et sur-diplômé, – 54 % des chief data officer ont été nommés il y a moins d’un an, – assurer la qualité des données et les piloter sont leurs principales missions, – le frein n°1 reste la résistant au changement et un manque de la culture data, – 75 % des CDO pensent se servir de l’intelligence artificielle (IA) pour piloter les données, -…

Ce n’est un secret pour personne, les entreprises les plus fructueuses sont, aujourd’hui, celles qui ont su tirer profit de leur data pour savoir comment raconter leurs histoires différemment et toucher un maximum d’intéressé. https://www.youtube.com/watch?v=9cRAdB9eriY En clair, les entreprises se doivent de comprendre qu’aujourd’hui pour marquer l’esprit, se faire comprendre et tirer un quelconque avantage stratégique, leurs données se doivent d’être mises en avant de la meilleure des manières. Dans un tel contexte, il est ainsi simple de remarquer que le temps des simples graphiques en bâton et autres est révolu au profit d’une bien meilleure visualisation des données, offrant un tout autre sens aux chiffres. L’intérêt du Big Data ne se résume, donc, pas à la simple analyse de données et la mesure de l’efficacité et de la réussite de vos actions – à savoir, combien de vues votre site a-t-il générées, combien de like votre page Facebook a-t-elle…

Une infographie publiée fin 2013 par Jaspersoft nous présente l’évolution de l’approche du Big Data côté marketers en 5 points. 1 – 36% des personnes interrogées ont un projet d’investissement dans le Big Data. 2 – La notion de ROI ainsi que la compréhension du big data ont fortement pris de l’importance en un an. 3 – Le CRM sera la première source d’alimentation du big data, suivi par les logiciels de gestion, et enfin les données du e-commerce. 4 – Visiblement les informations seront intégrées directement, plutôt que d’utiliser des logiciels tiers. 5 – Principalement, les études porteront sur le comportement du consommateur ainsi que son expérience avec l’entreprise.

Microsoft vient d’entrer dans l’histoire de l’Afrique. Il est devenu le premier géant du numérique à proposer un service de cloud computing sur ce continent. Le service Microsoft Azure est très précisément disponible depuis le Cap et Johannesbourg, deux villes d’Afrique du Sud. Selon le billet de blog qu’a partagé le géant américain, son investissement vise à poursuivre sa politique de soutien du développement des nouvelles technologies en Afrique. Microsoft précise qu’il fournit son cloud dans son entièreté. Les entreprises africaines ont désormais accès à Azure, Office 365, et Dynamics 365. Par ailleurs, il s’engage sur la protection et la confidentialité des données. Les entreprises africaines verront leurs projets protégés avec le même soin que ceux des entreprises occidentales. Un soutien d’ampleur pour l’Afrique du Sud Selon une étude d’International Data Corporation (IDC) les services de cloud vont être extrêmement bien accueillis pour soutenir la transition numérique du pays. Les…

Après avoir annoncé récemment qu’il se doterait d’énergie 100% renouvelable d’ici 2020, Facebook affirme aujourd’hui qu’il va investir 1,02 milliard d’euros dans un datacenter asiatique à énergie verte. Il sera installé à Singapour. Le bâtiment de 170 000 m² situé à l’ouest de l’île sera réparti sur onze étages. Il est pensé pour résister au climat particulièrement humide de la région. Son système de refroidissement est unique au monde, et la technologie utilisée est appelée StatePoint Liquid Cooling. Le principe est simple : utiliser de l’eau pour rafraîchir l’air. La façade de la structure sera percée de trous afin laisser passer l’air. Et la consommation d’eau sera réduite de 20%. Ce système avait été présenté au mois de juin, fruit d’une collaboration avec Nortek Air Solutions. Pourquoi Singapour ? Le choix de l’Asie est hautement stratégique comme l’explique Thomas Furlong, vice-président de l’infrastructure des datacenters de Facebook : « La croissance de nos utilisateurs…