You searched for YouTube - Siècle Digital

YouTube

Pendant plusieurs mois, la Federal Trade Commission (FTC) a enquêté sur les pratiques du réseau social spécialisé dans la vidéo, pour comprendre quelles mesures il mettait en place pour la protection de la vie privée des enfants. D’après l’organe de régulation, YouTube aurait récolté des données sur des enfants de moins de 13 ans. Les données d’enfants, collectées Il y a à peine quelques jours, le réseau social de la vidéo annonçait qu’il prévoyait de renforcer sa politique de protection pour les enfants. Est-ce un hasard ? Certainement pas. Il semble que son comportement en la matière n’ait pas été exemplaire. Des sources ont affirmé au New York Times, que la Federal Trade Commission arrivait au bout d’une longue enquête, visant YouTube. Des plaintes remontant jusqu’en 2015, accusent directement le réseau social de collecter les données personnelles d’enfants de moins de 13 ans. Si la FTC confirme ces informations, le…

Depuis des années, les créateurs de contenus se plaignent du système de notifications élaboré par YouTube. Il fonctionne mal, n’est pas fiable et n’est pas adapté au développement des youtubeurs. Ils veulent avoir une visibilité dessus. La plateforme vidéo a décidé de s’attaquer au problème. Sur le blog de Google, YouTube promet que tout sera plus simple désormais. À partir d’aujourd’hui, les abonnés à une chaîne YouTube ne recevront pas tous les mêmes notifications. Le réseau social veut permettre à chacun de personnaliser son expérience sur YouTube. Cette personnalisation permettra notamment aux utilisateurs du réseau de choisir s’ils veulent recevoir l’intégralité des vidéos ou non. Ils pourront simplement s’abonner à un youtubeur ou alors décider de recevoir l’intégralité de son contenu. Sur le blog, on peut lire que : « grâce à une série de tests et de recherches auprès de nos utilisateurs, nous avons découvert que cette mise à jour améliore…

Voici une réaction plutôt décevante de la part de YouTube. Alors que d’habitude, la plateforme vidéo est plutôt douée pour éviter le bad buzz, cette fois-ci elle est totalement passée à côté de son rôle de médiateur. YouTube a défendu Steven Crowder, un YouTubeur qui prend un malin plaisir à ridiculiser Carlos Maza, journaliste pour le média américain Vox, en faisant de nombreuses allusions homophobes. Évidemment, le réseau social se met la communauté LGBTQ+ à dos. Les utilisateurs du réseau social sont tout simplement indignés par la réaction de YouTube. En effet, malgré les réactions totalement déplacées de Steven Crowder, la plateforme vidéo a estimé qu’elles ne violaient pas son règlement. Pourtant, le protagoniste a exposé des insultes homophobes dans ses vidéos, devant des millions de personnes. YouTube estime que cela ressemblait plus à un débat qu’à du harcèlement. Dans ses vidéos, Steven Crowder ne cache plus son orientation politique. Le…

TechCrunch rapporte que YouTube serait en train de développer un nouvel outil capable de réduire automatiquement les annonces allant de 30 à 90 secondes. Nommé « Bumper Machine », il serait capable d’extraire automatiquement une version de 6 secondes en utilisant le machine learning. Un processus efficace et rapide. Pour le moment, Bumper Machine est en phase d’expérimentation, une version bêta devrait être lancée dans les prochains mois pour le monde entier. L’outil fonctionne en recherchant des éléments-clés dans une annonce vidéo, que ce soit des voix off, un logo d’entreprise ou encore un produit en particulier. Bien que le machine learning soit très compétent, la création de Bumper Ad nécessitera tout de même quelque intervention humaine. À la fin du processus, l’outil proposera quatre variantes de l’annonce aux créateurs, en sachant que les 2 à 3 dernières secondes proposeront toujours un call to action. Selon Debbie Weinstein, vice-présidente de YouTube :…

Pour Google, cet examen détaillé sur sa plateforme vidéo était indispensable. YouTube a épluché manuellement plus d’un million de contenus pour s’assurer qu’ils ne fassent pas l’apologie du terrorisme et donc, décider de les supprimer ou non. Sur l’ensemble des vidéos inspectées, 90 000 ont violé la politique de YouTube en matière de terrorisme et ont donc été écartées de la plateforme. Après le scandale qui a éclaboussé les réseaux sociaux suite à l’attentat de Christchurch en Nouvelle-Zélande, les médias font preuve d’une grande prudence. YouTube a donc découvert que 9% des vidéos vérifiées comprenaient du contenu illicite. C’est énorme, mais surtout étrange que YouTube n’ait pas pu les supprimer plus tôt, avant même leur publication. Soit l’intelligence artificielle en place pour détecter les scènes inadéquates fonctionne mal, soit YouTube a voulu faire un ménage de printemps dans les contenus publiés récemment. D’après le géant américain, 10 000 personnes travaillent…

Alors que la réforme sur le droit d’auteur vient d’être votée par le Parlement européen, YouTube annonce qu’il veut mettre en place de nouvelles mesures pour améliorer l’expérience des créateurs de contenus. La plateforme vidéo veut à tout prix aider sa communauté à se perfectionner et à se professionnaliser. Pour cela, d’après Bloomberg, YouTube prévoit d’introduire prochainement deux nouvelles mesures pour améliorer l’engagement sur les contenus publiés. Le 26 mars dernier, ce texte sur les droits d’auteur faisait beaucoup parler de lui. Ce fameux article 13 particulièrement controversé vise à renforcer la traque des productions protégées par le droit d’auteur sur les plateformes à but lucratif telles Twitter ou YouTube. Une mesure inquiétante pour les vidéastes, quand on sait que certains youtubeurs voient déjà régulièrement leurs vidéos démonétisées. Aujourd’hui, la directive a été définitivement adoptée dans son entièreté au Parlement européen. Fervent défenseur des créateurs de contenus, on comprend pourquoi, YouTube décide de…

Nous avons découvert dans un article de The Verge une nouveauté assez intéressante. L’artiste Everest Pipkin a créé le site Default Filename TV, qui permet de découvrir des vidéos YouTube « perdues » sur la plateforme. Cela permet de sortir facilement de la boucle des contenus massivement visionnés que vous partage aujourd’hui YouTube sur vos pages d’accueil. Pour distribuer des contenus originaux, Everest a conçu son site de sorte qu’il ne partage que des vidéos n’ayant pas vu leur nom de fichier modifié. Avec un titre tel que IMG_6130, vous pouvez être sûr que l’objet de votre visionnage n’a pas fait le tour du web et date d’une décennie. Cela peut paraître inutile, mais pourtant, on vous assure que le site a le mérite de proposer des vidéos surprenantes. hey i've got a new project~ —————> 📺 default filename tv 📺 is a youtube aggregator that serves only videos that…

Send this to a friend