You searched for Ia photo - Siècle Digital

Ia photo

Adobe Photoshop a annoncé que son outil permettant de détourer une image en un clic était maintenant disponible. Exploitant l’intelligence artificielle, il devrait permettre un gain de temps considérable. En novembre 2017, l’entreprise américaine avait présenté la fonctionnalité qu’elle souhaitait proposer sous peu : Select Subject. Adobe avait alors expliqué que l’outil en question utiliserait l’intelligence artificielle pour accomplir sa tache. De cette façon, l’utilisateur peut alors cliquer sur l’un des sujets d’une photo, que ce soit des personnes (une ou plusieurs) ou des animaux. En sélectionnant les individus, il suffit de cliquer sur l’outil Select Subject pour que ces derniers soient détourés. De quoi éviter le détourage à la plume, une tache très répétitive pour ceux qui utilisent le logiciel au quotidien. Depuis quelques jours, l’alternative à la méthode classique est disponible sur la version Photoshop 19.1. Plus précisément, l’outil utilise l’intelligence artificielle de la plateforme Adobe Sensei ainsi…

Google Lens, une application qui permet d’identifier une photo grâce à l’intelligence artificielle, est désormais accessible pour tous les smartphones sous androïdes. Jusque-là, elle était exclusivement disponible sur les smartphones Pixel 2. Pour pouvoir y accéder une simple mise à jour de Google Photo suffit Google Lens se sert d’une technologie de reconnaissance visuelle pour permettre à son IA d’analyser des photos. L’application permettra ainsi d’obtenir des informations sur vos clichés. Par exemple, votre portable pourra reconnaître une race de chien ou le nom d’un monument que vous venez de prendre en photo mais également d’obtenir des renseignements à son sujet. Rolling out today, Android users can try Google Lens to do things like create a contact from a business card or get more info about a famous landmark. To start, make sure you have the latest version of the Google Photos app for Android: https://t.co/KCChxQG6Qm Coming soon to iOS pic.twitter.com/FmX1ipvN62—…

L’amélioration des technologies d’imageries permet aujourd’hui à bon nombre de passionnés de pouvoir capturer des vidéos en slow motion. Notre oeil voit 30 images par seconde. De nombreux appareils offrent la possibilité de capter en 60 images par seconde pour un rendu de meilleure qualité. Lorsqu’il s’agit de capturer une vidéo au ralenti, il faut obligatoirement augmenter le nombre d’images par seconde, afin de ne pas avoir un effet saccadé. Cela impose de faire particulièrement attention à la vitesse de ralenti, ainsi que sa durée. Pour celles et ceux n’ayant pas le matériel pour réaliser des ralentis forts, NVIDIA a créé une intelligence artificielle qui simule les images manquantes et supprime cet effet saccadé. Dans un article publié sur son site, NVIDIA explique qu’il « y a beaucoup de moments mémorables dans votre vie que vous pourriez vouloir enregistrer avec une caméra au ralenti parce qu’ils sont difficiles à voir…

Incroyable. L’application Ever, qui propose à ses utilisateurs « une sauvegarde privée gratuite et illimitée de tous les souvenirs de votre vie », a utilisé les milliards de photos de sa base de données pour développer un logiciel de reconnaissance faciale et le vendre. Comme indiqué dans un rapport de NBC News, la startup Ever avait lancé son application de stockage en 2013 et était devenue un fournisseur de technologie de reconnaissance faciale en 2017, après avoir déterminé que la plus-value de son application n’était pas à l’échelle des risques commerciaux qu’elle engendrait. Ever n’avait cependant pas pris soin d’avertir ses utilisateurs de ce nouvel usage de leurs photos. La société a bafoué le respect des données personnelles dans une extrême discrétion Pour agir dans la légalité, l’entreprise se reposait sur certains détails de sa gigantesque politique de confidentialité. Elle expliquait dans ce document que la reconnaissance faciale aidait à…

Google a le sens de la créativité. Ou du moins ses intelligences artificielles. Creatism est le résultat d’un entrainement au deep learning pour identifier des beaux (sous de nombreux critères) panoramas dans Street View. Ensuite, l’IA a pour mission de faire une capture de la zone qui l’intéresse puis de l’éditer afin de la rendre esthétique. Petit à petit, la firme de Mountain View se constitue une armée d’IA créative. Un jour arrivera la fusion de ces cerveaux et on peut se demander quelle sera l’utilité des logiciels de retouche pour les non-professionnels. C’est notamment le cas pour RAISR et la compression d’image, ou encore cette IA capable de supprimer des éléments au premier plan. Ici, Creatism fait un travail excellent et les exemples laissés par Google dans la galerie de photos sont impressionnants. De plus, il est à noter que le géant a soumis ses résultats à des photographes…

L’Intelligence Artificielle est devenue monnaie courante aujourd’hui. Utilisée dans divers secteurs, elle s’avère particulièrement efficaces dans le secteur de la photographie. Avec plusieurs milliers de photos partagées chaque jour sur les réseaux sociaux, il est normal pour Facebook de s’y intéresser. Le réseau social vient de publier un rapport de 10 pages, dans lequel, il présente une IA capable d’ouvrir les yeux d’une personne, alors qu’ils sont initialement fermés sur une photo. Un bel exemple, d’inpainting, soit la reconstruction d’images détériorés ou le remplissage des parties manquantes d’une image, une technique populaire sur Photoshop avec la fonction de remplissage. Les yeux sont un élément particulièrement délicat à remplacer où à modifier. Très détaillés, avec des variantes de couleur ou des tâches, obtenir un rendu modifié et réaliste est bien souvent très difficile. Facebook a ainsi appris à un système de machine learning, à reconnaitre et à reproduire des yeux ouverts,…

Microsoft a développé une intelligence artificielle qui permet aux aveugles de « voir » des photos. La technologie, nommée « Seeing AI » est capable de convertir les données visuelles en feedback audio, donnant ainsi une description de la photo aux aveugles et malvoyants. Cette IA est quelque peu semblable à celle utilisée par Facebook, qui a également testé la description d’image. Seeing AI repose sur le machine learning, et plus précisément sur la reconnaissance d’objets et de paysage. Avec cette nouvelle mise à jour de l’application, il suffit de prendre une photo ou d’en ouvrir une depuis la galerie de l’appareil, pour qu’elle entame sa description. L’intelligence artificielle ne se contente pas de décrire vaguement la photo, elle prend le temps de détailler chaque élément et de les situer. Saqib Shaikh, ingénieur chez Microsoft a déclaré que « cette nouvelle fonctionnalité permet aux utilisateurs d’entendre la description d’une image en appuyant simplement sur l’écran…