Visa poursuit ses investissements dans la Fintech. Mercredi 28 juin, le géant a annoncé l’acquisition de Pismo, start-up brésilienne spécialisée dans les services bancaires et de paiement, pour un milliard de dollars. L’opération devrait être finalisée à la fin de l’année 2023.

Visa souhaite étendre sa présence en Amérique latine

Depuis sa création en 2016, Pismo poursuit doucement, mais sûrement son ascension dans le monde de la Fintech. L’entreprise, basée à São Paulo, a conçu une plateforme de traitement des émissions de cartes de crédit et de services bancaires basée sur le cloud, destinée aux banques et aux institutions financières. Dans son pays natal, de grands établissements bancaires comme Citi et Itaù se sont déjà laissés séduire par son offre. Des Fintech internationales telles que Revolut ou N26 font également partie de ses clients.

Forte de son succès, la start-up a étendu ses activités en Asie du Sud-Est, en Europe et à d’autres pays d’Amérique latine. Cette expansion a été rendue possible grâce à une levée de fonds de 108 milliards de dollars, opérée en 2021 auprès d’investisseurs de renoms tels que SoftBank, Amazon et la société de capital-risque Accel.

Aujourd’hui, la start-up traite près de 50 milliards d’appels API et enregistre 40 milliards de dollars de volume de transactions chaque année. Elle recense près de 80 millions de comptes.

Face à une telle croissance et des chiffres si significatifs, les géants du paiement se sont intéressés à Pismo. Plus tôt dans l’année, des bruits de couloirs suggéraient que Mastercard souhaitait acquérir la jeune pousse. C’est finalement Visa qui s’en empare.

« L’acquisition de Pismo permettra à Visa de mieux servir nos institutions financières et nos clients de la Fintech grâce à des solutions bancaires et d’émissions plus diversifiées qu’ils ne peuvent offrir à leurs clients », a affirmé Jack Forestell, directeur des produits et de la stratégie chez Visa, dans un communiqué. Les services bancaires, les cartes de crédit ou encore les cartes prépayées pourront être proposés aux clients de l’entreprise américaine par le biais d’API de type cloud native, donc entièrement dématérialisés.

Grâce à la plateforme de Pismo, Visa pourra également fournir assistance et connectivité aux clients des institutions financières et aux réseaux de paiement émergents, à l’image de la solution de paiement instantané brésilienne Pix.

Avec cette nouvelle acquisition, la société californienne compte non seulement renforcer sa présence en Amérique latine, mais aussi dans la Fintech. En 2021, elle se procurait Tink, référence suédoise de l’open-banking. Quelques mois plus tôt, elle tentait de s’emparer de Plaid, plateforme technologique qui permet aux applications de se connecter aux comptes bancaires des utilisateurs. Toutefois, le Ministère de la Justice américain s’était opposé au rachat.

Outre ces opérations, Visa souhaite aussi soutenir les jeunes pousses de l’industrie. Mi-juin, la société a annoncé la création d’un programme pour accompagner les petites entreprises et les entrepreneurs Fintech d’Afrique. Des formations, des technologies et des opportunités d’investissement seront proposées à quarante start-up chaque année pour accélérer leur croissance.