En développant son nouveau robot conversationnel Bard, Google s’est également lancé dans la course à l’intelligence artificielle générative. Désormais, la firme de Moutain View souhaite utiliser son nouvel outil pour faire évoluer son moteur de recherche et intégrer de nouvelles fonctionnalités intuitives.

Google va modifier le visuel des pages de résultats de recherche

Google aurait mis en place toute une stratégie pour transformer son moteur de recherche. Les équipes de l’entreprise vont faire en sorte de mettre l’accent sur « l’accessibilité de son service aux jeunes du monde entier ». Google devrait être adapté afin qu’ils soient au goût de ses nouveaux utilisateurs, de plus en plus jeunes, et de plus en plus habitués à consommer du contenu court et rapide. Ce phénomène s’est mutualisé avec le succès de TikTok et des Shorts lancées par YouTube, le service de vidéo de l’entreprise.

De manière générale, Google prévoit de mettre davantage l’accent sur la réponse aux requêtes auxquelles les résultats web traditionnels ne peuvent pas répondre facilement. Ils éloigneraient davantage le moteur de recherche de son format traditionnel, composé d’une page de recherche et d’une dizaine de liens bleus en lien avec un ou plusieurs mots-clés tapés par l’utilisateur.

Désormais, l’entreprise souhaite que les usages de son moteur de recherche soient amenés à poser des questions plutôt que de suggérer des mots-clés. Afin de répondre à la question, des messages de forum en ligne, de courtes vidéos ou des documents iconographiques pourraient apparaître directement en haut de la page de résultats, ce qui constituerait la réponse à l’interrogation.

L’intelligence artificielle générative au service de ces changements d’envergure

Tout cela serait possible grâce à l’intelligence artificielle générative, et à son robot conversationnel Bard. Ce dernier sera le moteur d’un chat virtuel où l’utilisateur aurait la possibilité de converser avec l’IA afin qu’il puisse lui apporter des précisions quant à la réponse qui a été fournie initialement. « Plus que de simples réponses, nous vous aiderons quand il n’y a pas de bonne réponse », précise les dirigeants de Google dans les documents qui ont pu être consultés par le Wall Street Journal.

Bien entendu, cette fonctionnalité se rapproche de ce que peut proposer Microsoft avec son moteur de recherche Bing. Grâce à son partenariat avec OpenAI, la firme de Redmond a eu la possibilité de doper son service grâce à ChatGPT. Néanmoins, Google souhaite aller plus loin en proposant des fonctionnalités d’affichages qui permettraient à l’utilisateur d’avoir accès à toutes les informations qui l’intéresse sans avoir à fouiller sur les liens habituellement proposés par le moteur de recherche.

Pour l’heure, aucune information n’a été donnée autour de la date de l’implémentation de ces nouvelles fonctionnalités. L’intelligence artificielle a par contre déjà été déployée sur Workspace et propose notamment un assistant à l’écriture dans Gmail et Docs, ainsi que la génération d’images dans Slides.