Depuis plusieurs semaines, Google présente aux annonceurs avec qui il collabore une nouvelle fonctionnalité pour créer automatiquement des publicités sur mesure. Afin d’y parvenir, cet outil s’appuierait sur l’intelligence artificielle générative, et plus particulièrement sur le robot conversationnel Bard basé sur le modèle de langage LaMDA.

Le géant technologique incite les annonceurs à investir massivement dans son outil d’IA générative

Selon les informations du Financial Times, Google a pour objectif d’introduire l’intelligence artificielle générative dans son offre publicitaire. Selon la description donnée aux clients, un nouvel outil leur permettra de créer des annonces publicitaires en un rien de temps. Il suffira aux annonceurs de suggérer quelques informations à la solution. Un peu de texte, des photos, des vidéos, plus le nombre de ressources est grand, plus l’outil vous fournir une publicité longue et précise.

L’intelligence artificielle aura la lourde tâche de prendre en compte tous ces éléments afin de générer des annonces adaptées aux envies et aux objectifs des clients de Google. Plusieurs paramètres guideront les annonceurs afin de faire grimper leur retour sur investissement (ROI). L’IA leur permettra de réaliser une multitude de tests A/B généralement utilisée pour comparer plusieurs publicités, et déterminer celle qui aurait le meilleur impact sur la cible prédéfinie.

Ce ne serait pas la première fois que Mountain View utiliserait des outils publicitaires dopés à l’IA. Le machine learning est d’ores et déjà utilisé par le géant technologique dans le but d’optimiser le budget des annonceurs par exemple. Néanmoins, l’arrivée de l’intelligence artificielle générative serait une grande première, car il permettrait aux sociétés qui souhaitent faire de la publicité d’accroître leur ROI.

Google cherche à se démarquer de ses concurrents dans le secteur de l’IA générative

Avec l’arrivée de ChatGPT en novembre dernier, Google s’est fait coiffer au poteau par OpenAI. L’entreprise dirigée par Sundar Pichai avait décidé de tirer la sonnette d’alarme et de réaliser à son tour, une incursion dans le monde de l’IA générative. La plupart des équipes de Google se sont mobilisées afin de développer Bard, un robot conversationnel basé sur son modèle de langage LaMDA.

Si Microsoft a d’ores et déjà intégré ChatGPT dans son moteur de recherche Bing tout en réfléchissant à de nouvelles opportunités publicitaires, et qu’OpenAI vient d’améliorer son outil grâce à des plug-ins innovants, Google cherche à surpasser ses concurrents. C’est pour cela qu’il a inclus cette technologique dans sa suite bureautique Google Workspace. Ainsi, sur Gmail, il est possible d’écrire un e-mail automatiquement à partir de quelques instructions, tandis que l’IA aura la faculté de rédiger une offre d’emploi ou un brief sur une page Google Docs.

En parallèle, l’entreprise cherche à être au même niveau qu’OpenAI, histoire de ne pas être en retard sur les outils qu’ils proposent. Dans les prochaines semaines, Google devrait proposer la génération d’images à Slides, son service de création de diaporamas en ligne. Cette solution se rapprocherait sans nul doute de ce que peut proposer OpenAI avec DALL-E 2.