Doctolib continue de grandir et de s'agrandir. La licorne de la French Tech vient d'acquérir une start-up néerlandaise du nom de Siilo. Cette dernière est connue pour avoir développé un système de messagerie sécurisée à destination des professionnels de santé. Doctolib devrait s'en servir pour améliorer son propre service de communication interne.

Doctolib cherche à innover grâce à une messagerie dédiée exclusivement aux soignants

Fondé en 2013 par Stanislas Niox-Chateau et Franck Tetzlaff, Doctolib a révolutionné en France et dans plusieurs pays européens, le système de rendez-vous afin de consulter un professionnel de santé. Après plusieurs levées de fonds, la start-up devient une licorne en mars 2019. Avec la pandémie de Covid-19 et les campagnes de vaccination successives, Doctolib franchit un cap supplémentaire. Elle réussit alors à lever 500 millions d'euros supplémentaires et devient la start-up la mieux valorisée de France.

C'est à ce moment-là que l'entreprise évoque sa volonté de développer un outil de messagerie sécurisée et gratuite entre professionnels de santé. L'entreprise dirigée par Stanislas Niox-Chateau a décidé d'acquérir Siilo pour répondre à ses attentes. Cette jeune pousse néerlandaise est connue pour avoir développé un système de messagerie collaborative qui vise tout particulièrement les soignants.

Depuis sa création, la start-up a levé près de 14 millions d'euros et compte environ 40 salariés. D'après les propos de Pierre Vergnes, directeur financier de Doctolib, au journal Les Échos, l'entreprise suit l'équipe néerlandaise « depuis quelques années ». Pour ce qui est de la collaboration avec Doctolib, les équipes de Siilo continueront de travailler depuis leur siège situé à Amsterdam, aux Pays-Bas. La jeune entreprise affirme que sa plateforme est utilisée par 500 000 utilisateurs s'échangeant environ 40 millions de messages par mois.

Siilo à la baguette pour améliorer le nouveau service de messagerie

Siilo va aider l'entreprise française à développer « Doctolib Team », son futur service de messagerie dédiée aux soignants. Cet outil aux allures de Slack devrait permettre aux professionnels de santé de discuter entre eux de manière sécurisée. Ils auront la possibilité de se partager des documents, d'avoir accès à un annuaire de professionnels de santé afin de pouvoir contacter un de leurs congénères si nécessaire. Enfin, des cas de patients collaboratifs pourront être déployés afin de parler d'un patient consultant plusieurs spécialistes.

À l'heure actuelle, Doctolib a déjà inclus son outil dans deux de ses logiciels dédiés aux soignants, Doctolib Patient et Doctolib Médecin. Ils sont uniquement disponibles grâce à un abonnement qui constitue le modèle économique de la licorne française. En 2023, il est intéressant de noter que l'entreprise n'est pas encore rentable malgré le fait qu'elle revendique près de 70 millions d'utilisateurs allemands, français et italiens.

Outre cette messagerie, les autres préoccupations de Doctolib concernaient les rendez-vous non honorés ou l'encadrement de certaines pratiques sur la plateforme. Fin août 2022, deux faux médecins ont réussi à exercer sur la plateforme via des téléconsultations. La société française avait promis « d’engager un travail de fond » pour mettre fin à ces agissements. Fin octobre 2022, Doctolib décidait de ne plus accepter les spécialistes de la médecine alternative, naturopathes et sophrologues compris.