Microsoft a présenté le 24 janvier 2023 ses résultats pour le quatrième trimestre 2022. L'entreprise a enregistré sa plus faible croissance des ventes sur les six dernières années et s'attend à ce que ses prochains résultats soient semblables, si ce n'est pire. Le géant technologique a vu son chiffre d'affaires augmenter de 2 %, atteignant 52,7 milliards de dollars.

Des résultats loin des attentes du géant technologique

Le résultat net trimestriel de l'entreprise a baissé de 12 % pour atteindre 16,4 milliards de dollars. Que ce soit les revenus nets ou le chiffre d'affaires, les résultats étaient en deçà des attentes de Wall Street selon les informations du New York Times. Dès leur annonce, le cours de l'action de Microsoft pourtant en hausse de plus de 4 % grâce à ses activités de cloud computing, a immédiatement chuté de 4 %.

Le plus gros ralentissement de Microsoft provient de son activité liée aux produits informatiques. Les ventes auraient chuté de 19 % et le bénéfice d'exploitation de 47 %. Pendant les confinements successifs dus à la Covid-19, les particuliers n'ont pas hésité à se procurer du matériel informatique, ce qui avait fait grimper les ventes du géant technologique. Avec le contexte géopolitique, l'inflation, les ventes ont dégringolé.

« Nous nous engageons à aider nos clients à utiliser notre plateforme et nos outils pour faire plus avec moins et innover pour l'avenir dans la nouvelle ère de l'intelligence artificielle », a précisé Satya Nadella, le président-directeur général de l'entreprise dans un communiqué. Le dirigeant fait ainsi référence à la poursuite des investissements menés par la firme dans OpenAI. Microsoft va mettre près de 10 milliards de dollars sur l'entreprise spécialisée dans l'intelligence artificielle.

Microsoft doit composer avec plusieurs difficultés

Microsoft aimerait exploiter sa dernière création, ChatGPT, dans son moteur de recherche Bing et pour la création de nouveaux logiciels. Par le passé, l'entreprise avait utilisé GPT-3 pour mettre au point une solution no-code/low-code. Le chatbot d'OpenAI va prochainement faire son entrée dans Azure, de la même manière que le modèle de langage il y a un an et demi.

Les derniers mois ont été mouvementés pour Microsoft. En décembre 2022, son offre de rachat d'Activision Blizzard pour la somme de 69 milliards de dollars a été vivement contestée par la Federal Trade & Commission (FTC). Une audience préliminaire a débuté. La firme de Satya Nadella va devoir prouver qu'elle n'affectera pas négativement le marché du jeu vidéo par cette acquisition. Les régulateurs britanniques et européens sont aussi sur le coup, sans compter le mécontentement manifesté par ses concurrents, Nvidia, Google et Sony.

En proie à des difficultés financières, l'entreprise de Redmond va procéder à une importante vague de licenciement pour se séparer de 10 000 employés. Un mémo a été envoyé à tous les salariés du groupe où les dirigeants ont précisé qu'ils devront dans les prochains « faire plus avec moins ». Pour rebondir, l'entreprise devrait s'appuyer sur ses services de cloud computing qui marchent très bien. Toutefois, elle s'attend à vivre des temps difficiles pendant encore quelques mois.