Le nombre de plans d’agrandissements des usines Tesla augmente chaque semaine. L’entreprise a annoncé dans un tweet, ce mardi 24 janvier, qu’elle dépenserait plus de 3,6 milliards de dollars pour étendre sa fabrique près de Reno au Nevada. Cette évolution doit permettre de produire en masse le camion semi-remorque électrique de la marque, dont l’arrivée sur les routes est attendue depuis plusieurs années.

Plus de 10 000 employés pour cette Gigafactory de Tesla

Depuis 2014, l’entreprise d’Elon Musk a investi 6,2 milliards de dollars dans le Nevada. La manufacture, spécialisée pour le moment dans la construction de batterie et des composants électroniques, peut déjà accueillir plus de 7500 employés.

Le constructeur automobile a déclaré, dans un billet de blog publié mardi, que son plan d’investissement permettra d’agrandir ses installations et d’employer 3000 personnes supplémentaires. Elle égalisera ainsi le nombre d'employés de l’usine de Berlin, qui compte 12 000 employés.

L’un des deux bâtiments prévus dans l’extension sera destiné à la production en masse du camion semi-remorque de l’entreprise. En décembre dernier, Tesla a livré ses 36 premiers camions à Pepsi. L’entreprise d’agroalimentaire avait commandé 100 camions en 2017, seulement un mois après l’annonce en novembre de la même année, pour un prix non divulgué. Elle attendait une livraison en 2019, finalement reportée en 2021 puis en 2022.

La seconde partie de l’extension servira à fabriquer suffisamment de batteries pour les deux millions de véhicules qui sortent des chaînes de production de Tesla chaque année. Il n’y a pas de précision sur la date estimée pour la fin des travaux.

Cette annonce survient une semaine après le dépôt des documents pour un agrandissement potentiel de son usine à Austin au Texas. Dans cet autre territoire des États-Unis, un plan d’investissement de 775 millions de dollars devrait servir à agrandir les lignes de fabrication et les installations destinées à tester les batteries.

Les investisseurs n’ont pas réagi à cette annonce. Lors de la publication du tweet, la valeur des actions a baissé de 1,5% pour atteindre les 140 dollars. Cette absence de réaction s’inscrit dans un contexte boursier compliqué pour l’entreprise. En 2022, le cours de Tesla a chuté de 65 %, la valorisation de l’entreprise a chuté de 700 milliards de dollars. Les ventes successives d’actions par Elon Musk,pour financer le rachat de Twitter, et le contexte économique difficile expliquent cette tendance inquiétante. Les résultats du quatrième trimestre du constructeur automobile, publiés ce mercredi, seront décisifs.