Nokia vient de signer un nouvel accord pluriannuel avec Samsung. Portant sur des licences croisées de brevets relatifs à la 5G et d’autres technologies, il va permettre au géant coréen d'utiliser les équipements de Nokia dans ses smartphones.

Effectif dès le 1er janvier 2023

Ce nouvel accord fait suite à l'expiration d'un précédent contrat entre les deux entreprises à la fin de 2022. Depuis ce 1er janvier, Samsung verse une redevance à Nokia et peut, en échange, exploiter les inventions fondamentales de la société finlandaise dans le domaine de la 5G et d'autres technologies. Le montant de l’accord n’a pas été divulgué.

« Samsung est un leader dans l'industrie des smartphones, et nous sommes ravis d'avoir conclu un accord à l'amiable avec cette dernière. L'accord donne aux deux entreprises la liberté d'innover et reflète la force du portefeuille de brevets de Nokia, ses investissements de plusieurs décennies en recherche et développement, ainsi que ses contributions aux normes cellulaires et autres technologies », a déclaré Jenni Lukander, présidente de Nokia Technologies.

Nokia mise désormais sur l’octroi de licences

Cette entente entre Nokia et Samsung reflète la politique du constructeur finlandais, qui a abandonné la conception de smartphones pour se concentrer sur la recherche et le développement ainsi que sur la propriété intellectuelle. L’octroi de licences est désormais l’une des pierres angulaires de l’entreprise qui, en plus de concevoir des équipements pour smartphone, a commencé ces dernières années à se tourner vers d'autres sources de revenus, notamment en faisant payer les constructeurs automobiles pour l'utilisation de ses innovations.

« Le portefeuille de brevets de Nokia, à la pointe de l'industrie, s'appuie sur plus de 130 milliards d'euros investis en R&D depuis 2000 et se compose d'environ 20 000 familles de brevets, dont plus de 4 500 familles de brevets déclarées essentielles à la 5G. Nokia apporte ses inventions aux normes ouvertes en échange du droit de les concéder sous licence à des conditions équitables, raisonnables et non discriminatoires. Les entreprises peuvent concéder des licences et utiliser ces technologies sans avoir à réaliser leurs propres investissements substantiels dans les normes, ce qui alimente l'innovation et le développement de nouveaux produits et services pour les consommateurs », précise Nokia dans un communiqué de presse.

Au mois de décembre, l’entreprise a étendu un accord de licence avec Huawei, et travaille actuellement sur des contrats avec d’autres constructeurs de smartphones chinois, Oppo et Vivo.