C'est la première fois en France que des influenceurs sont visés par une plainte pour « escroquerie en bande organisée ». Le collectif d’Aide aux Victimes d’Influenceurs (AVI) pointe du doigt les pratiques plus que douteuses de Marc Blata et sa compagne Nadé et de la plateforme Animoon.

Le Collectif AVI porte plainte contre des influenceurs

C'est une petite victoire pour le Collectif AVI. Depuis plusieurs mois, des bénévoles se rejoignent très régulièrement sur les réseaux sociaux pour « trier » les nouvelles plaintes et débattre de potentielles suites à donner à tout cela. Entre l'été 2022 et aujourd'hui, le collectif a par ailleurs changé de nom pour passer d'AVNM (Aide aux victimes de Marc et Nadé) à AVI. L'association ne souhaite plus seulement s'attaquer au couple Blata, mais plus globalement aux influenceurs qui décident de jouer avec l'argent de leurs abonnés.


Ce lundi 23 janvier, le Collectif AVI va donc prendre la parole dans le 16e arrondissement de Paris, aux côtés du cabinet Ziegler & Associés, un cabinet d’avocat spécialisé en droit bancaire et en droit de l’informatique et du numérique. Durant cette conférence, les membres du collectif doivent annoncer qu'ils vont déposer deux plaintes : la première vise le couple Blata pour escroquerie en bande organisée et la deuxième est une plainte contre X, visant la plateforme Animoon, pour le même motif.

Depuis Dubaï, Marc et Nadé Blata proposaient à leurs abonnés des plans de trading sur Telegram. Ils sont accusés d'avoir volontairement orienté de nombreuses personnes sur des mauvais plans. Malgré la distance avec Dubaï, le Collectif AVI veut « stopper tout ça et reconnaître les nombreuses victimes qui ont dû compter pour certaines de lourdes pertes ». En portant plainte et en faisant le plus de bruit possible, le collectif veut sensibiliser les jeunes et tout faire pour rendre ces pratiques illégales.

D'après le Collectif AVI, les victimes françaises sont de plus en plus nombreuses. La crédibilité des influenceurs de téléréalité est un « gage de sécurité » pour les utilisateurs français. Un témoignage recueilli par le collectif le démontre : « Marc Blata est certifié sur Instagram. Il a beaucoup de followers. Je l’ai vu dans l’émission de Cyril Hanouna. Ça donne une certaine crédibilité. Il était convaincant et rassurant sur ce produit ».

Le ministère de l’Économie et des Finances souhaite encadrer les pratiques des influenceurs. En décembre 2022, Bruno Le Maire a annoncé le lancement d'une consultation publique afin de créer un code de bonne conduite pour les influenceurs. L'objectif est « d'encadrer l'ensemble des pratiques en lien avec la promotion et le placement de produits réalisés par les influenceurs sur les réseaux sociaux ».