Twitter a confirmé que l’accès aux applications tierces comme Tweetbot ou Twitterrific était bloqué de manière volontaire, laissant les développeurs dans l’incompréhension la plus totale.

Twitter confirme, il s’agit d’une démarche volontaire

Depuis la semaine dernière, de nombreux sites tiers permettant d’accéder à Twitter sont inaccessibles aussi bien pour les développeurs, qui vivent de ces applications, que les utilisateurs, qui s’en servent pour améliorer leur expérience sur le réseau social.

Des messages en interne ont démontré qu’il s’agissait d’une démarche délibérée de la part de la plateforme, mais celle-ci a gardé le silence jusqu’à ce 17 janvier. « Twitter applique ses règles de longue date en matière d'API. Cela peut avoir pour conséquence que certaines applications ne fonctionnent pas », a publié Twitter Dev, le compte des équipes de Twitter dédiées aux développeurs. C'est la première fois que le réseau social reconnaît le problème depuis que les applications ont commencé à être inaccessibles.

Aucune information supplémentaire n’a été révélée, et Twitter ne répond pas aux demandes des développeurs qui sont dans le flou le plus complet. L’entreprise ne dispose plus d’équipe de communication, tandis que de nombreux employés supervisant la plateforme de développement ont été licenciés en masse l'année dernière.

Les développeurs ne comprennent pas

« Nous n'avons toujours pas reçu de communication claire sur la raison pour laquelle Twitter a désactivé Twitterrific le 13 janvier. Nous avons respecté les règles de leur API, telles qu'elles ont été publiées, au cours des 16 dernières années. Nous ne savons pas si ces règles ont été modifiées récemment ni quels sont ces changements », explique Twitterrific dans un billet de blog.

Même son de cloche chez Tweetbot : « Nous n'avons toujours rien entendu de la part de qui que ce soit chez Twitter, à quelque niveau que ce soit. S'il y a une règle de longue date que nous enfreignons sans le savoir depuis plus de 10 ans, nous aimerions bien savoir ce qu'elle est afin de pouvoir, si possible, nous y conformer », déclare Paul Haddad, cofondateur de la plateforme.

Pourquoi une telle mesure ?

Comme l’explique Engadget, certains ont émis l'hypothèse que Twitter a pris cette décision car les clients tiers n'affichent pas de publicités et peuvent être perçus comme siphonnant les revenus publicitaires déjà en baisse de l'entreprise. Twitter, sous la direction d'Elon Musk, a probablement moins d'enthousiasme pour soutenir ses développeurs.

En effet, la situation financière de Twitter n’est pas idéale, ce qui a poussé Musk a prendre des mesures drastiques afin de réduire les dépenses de l’entreprise. Elle offre, par ailleurs, des publicités gratuites aux marques afin de les attirer, ou de les faire revenir.

Néanmoins, la décision du réseau social reste mystérieuse, car certaines plateformes comme Albatross ou la version iOS de Fenix sont encore accessibles. Il serait judicieux pour Twitter d’expliquer de fond en comble les raisons de sa nouvelle mesure, d’autant plus que de nombreuses personnes dépendent de ces applications tierces pour vivre.