Une nouvelle fois, Elon Musk va comparaitre devant la justice. Une plainte a été déposée au sujet d'un tweet mensonger datant du 7 août 2018, dans lequel Elon Musk évoquait la possibilité de privatiser Tesla. Selon le plaignant, ces allégations ont coûté des milliards de dollars aux investisseurs.

Elon Musk a-t-il menti sciemment ?

À l'époque, il avait déclaré ceci dans un tweet « j'envisage de privatiser Tesla à 420 dollars. Financement assuré ». Glen Littleton, un investisseur, a porté plainte contre Tesla, Elon Musk et les membres du conseil d'administration de l'entreprise de l'époque. Selon lui, les tweets du patron de Tesla étaient faux. Le plaignant estime que le milliardaire a volontairement provoqué des fluctuations du prix des actions.

De son côté, Elon Musk a dévoilé des documents qui semblent effectivement prouver qu'il envisageait sérieusement de privatiser Tesla et qu'il pensait avoir le soutien du fonds souverain de l'Arabie saoudite pour le faire. Cependant, l'opération qui aurait été évaluée à environ 72 milliards de dollars, ne s'est jamais concrétisée. Le juge Edward Chen, a estimé que les tweets d'Elon Musk étaient faux et volontairement trompeurs.

Durant le procès qui se tiendra le 1er février 2023, le jury devra déterminer si les tweets du patron de Tesla « étaient importants pour les investisseurs » et si Musk a volontairement menti à sa communauté sur Twitter. Musk commence à être habitué aux tribunaux. Il y a deux mois, il a comparu dans le Delaware dans le cadre d'un procès sur son salaire chez Tesla. En 2021, il s'est également présenté devant ce même tribunal des affaires pour défendre le rachat par Tesla de SolarCity en 2016.

Dans le cadre de cette plainte au sujet des allégations mensongères de Musk, plusieurs personnes figurent sur la liste des témoins. On retrouve la présidente du conseil d'administration de Tesla, Robyn Denholm, ainsi que les membres du conseil Ira Ehrenpreis, James Murdoch et Kimbal Musk, le frère du PDG. Le responsable des relations avec les investisseurs, Martin Viecha, pourrait également être appelé.

Ce procès tombe au mauvais moment. Les semaines sont chargées pour Elon Musk. Le milliardaire s'efforce de redresser Twitter après son rachat pour 44 milliards de dollars à l'automne. SpaceX prépare le premier lancement orbital de sa nouvelle fusée, le Starship, celle qui devrait être utilisée pour des missions dans l'espace lointain. Tesla a baissé les prix de l'ensemble de sa gamme de véhicules, avec des réductions de près de 20 % dans le but de stimuler la demande.