Microsoft a annoncé que son offre Azure OpenAI Service allait devenir disponible à grande échelle, et que ChatGPT y serait très prochainement intégré.

Azure OpenAI Service était uniquement disponible sur invitation

L’intelligence artificielle conversationnelle ChatGPT est basée sur le modèle de langage GPT-3.5. de l’entreprise OpenAI. Dévoilé en décembre, il chamboule le secteur technologique tant ses performances impressionnent, à tel point qu’OpenAI voit sa valorisation évoluer de manière exponentielle. Son efficacité fascine, mais inquiète également. Par exemple, les écoles new-yorkaises ont interdit l’utilisation de ChatGPT, craignant que l’outil n’empêche les élèves de développer des compétences essentielles à leur réussite scolaire.

Microsoft est l’un des plus importants investisseurs d’OpenAI, et s’est associée à celle-ci pour développer ses modèles. Depuis 2021, le géant américain propose ainsi Azure OpenAI Service, qui fournit un accès par API aux puissants modèles d’OpenAI. Jusqu’alors, le service n’était disponible que pour certains clients via une invitation.

Microsoft explique que ces derniers l’ont utilisé pour appliquer des cas d'utilisation avancés tels que le support client, la personnalisation et l'obtention d'informations à partir de données en utilisant la recherche, l'extraction de données et la classification.

Des conditions à respecter pour une utilisation éthique de l’IA

Désormais, Azure OpenAI Service va être rendu accessible de manière globale. En plus de Dall-E 2, Codex et GPT-3.5., il inclura également ChatGPT. « Ces modèles peuvent être facilement adaptés à votre tâche spécifique, y compris, mais sans s'y limiter, la génération de contenu, le résumé, la recherche sémantique et la traduction du langage naturel en code », explique la firme de Redmond.

L’ouverture du service va tout de même restée limitée « aux clients qui répondent et adhèrent aux normes de principes d'IA responsables et éthiques que Microsoft a établies et publiées ». L’entreprise explique en outre que « les clients sont tenus de faire une demande d'accès en décrivant le cas d'utilisation ou l'application envisagée avant d'obtenir l'accès au service ».

« Avec Azure OpenAI, les clients bénéficient des capacités de sécurité de Microsoft Azure tout en exécutant les mêmes modèles qu'OpenAI. Azure OpenAI offre un réseau privé, une disponibilité régionale et un filtrage responsable du contenu de l'IA », précise Microsoft. La société exploite elle-même le service pour ses propres produits, notamment GitHub Copilot, qui aide les développeurs à écrire un meilleur code, Power BI, qui exploite le langage naturel alimenté par GPT-3 pour générer automatiquement des formules et des expressions, et Microsoft Designer, récemment annoncée, une IA génératrice d’images.

Microsoft voit grand

ChatGPT, mais également les autres outils d’OpenAI, sont en train de bouleverser toute une industrie, à tel point que Microsoft envisage d’investir 10 milliards de dollars supplémentaires dans l’entreprise. La firme de Redmond souhaiterait par ailleurs l’intégrer à son moteur de recherche, Bing, une information qui serait vue d’un mauvais œil par Google.

De son côté, OpenAI réfléchit pour lancer une version payante de ChatGPT. Depuis son lancement, l’IA conversationnelle est en libre accès, mais le PDG de l’entreprise assure que ses frais d’exploitation sont exorbitants.