Les changements annuels d'interface sont courants sur Instagram. 2023 n’échappe pas à cette règle et les utilisateurs vont devoir à nouveau modifier leurs habitudes. Dans un communiqué, la filiale de Meta déclare, le 9 janvier, que l’onglet boutique du menu principal de l’application disparaîtra le mois prochain.

L’e-commerce continuera sous d’autres formats sur Instagram

Depuis le mois de septembre, l’entreprise de Mark Zuckerberg teste une page d’accueil sans l’onglet boutique. À partir du mois de février, le menu principal situé en bas de l’application réunira de gauche à droite les onglets : accueil, recherche, création de publication, consultation des Reels (il prend la place de la boutique) et l’accès au profil de l’utilisateur.

Nouvelle page d'accueil d'Instagram

Image : Instagram.

Ces changements sont une manière de « simplifier l’expérience d’Instagram pour les utilisateurs » selon la société. D’une manière générale, ils s’inscrivent dans une nouvelle stratégie visant à réduire les fonctionnalités d’e-commerce sur l’application, selon The Information. Pourtant, la société assure que la partie commerce fera toujours partie du réseau social même sans raccourcis, « Vous serez toujours en mesure de configurer votre boutique sur Instagram, car nous continuerons à investir dans des expériences d’achats à travers le flux, les stories, les Reels, les publicités et plus encore. » Le communiqué ne précise pas quel sera l’avenir de la page d’achat personnalisée et les données associées après la refonte.

À l’instar d’autres réseaux sociaux, Instagram a investi dans des outils pour tenter d’amener les utilisateurs à devenir des consommateurs au sein de l’application. L’onglet boutique ne semble pas avoir convaincu. Pourtant le pari de l’e-commerce fonctionne chez certains rivaux de Meta. TikTok semble réussir là où Instagram a échoué. Selon le cabinet d’analyse Data Ai, 6 milliards de dollars ont été dépensés sur la plateforme en 2022, le chiffre devrait atteindre les 10 milliards de dollars en 2023.

Meta ne restera pas sur cet échec à en croire ses déclarations. Les réseaux sociaux de Mark Zuckerberg ont besoin de trouver d’autres sources de revenus face à la baisse de la publicité en ligne. L’e-commerce est l’une des solutions les plus prometteuses : d’ici 2025, les achats au sein des réseaux sociaux pourraient générer plus de 1,2 billion de dollars dans le monde.