Le conglomérat indien Tata, propriétaire de plusieurs compagnies aériennes et logicielles de pointe, est en pourparlers depuis plusieurs mois avec le propriétaire d'une usine en Inde où est fabriqué l'iPhone, la société taïwanaise Wistron. Selon plusieurs sources, Tata pourrait conclure le rachat au début du printemps.

Tata s'apprête à racheter l'usine du taïwanais Wistron

Les deux entreprises discutent de plusieurs possibilités d'association. Aujourd'hui, les discussions se concentrent sur une prise de participation majoritaire de Tata dans une co-entreprise. Avec le soutien du taïwanais Wistron, Tata devrait superviser les opérations de l'usine de fabrication. Actuellement, en Inde l'iPhone est majoritairement assemblé par trois géants taïwanais : Wistron, Pegatron et Foxconn. Ce nouvel accord permettrait à Tata de devenir le premier fabricant indien du célèbre smartphone d'Apple.

C'est un objectif important pour le gouvernement indien. Le pays souhaite développer des acteurs locaux afin de contester la domination de la Chine dans le domaine de l'électronique. Domination compromise par les tensions politiques actuelles avec les États-Unis. Tata veut achever le processus de rachat d'ici le 31 mars 2023. Le conglomérat indien bénéficiera d'incitations gouvernementales. L'acquisition pourrait valoriser l'usine de Wistron à plus de 600 millions de dollars.

La gigantesque usine de Wistron est située à un peu plus de 50 kilomètres à l'est de Bangalore. Si l'acquisition se concrétise, Tata reprendra les 8 lignes d'iPhone, ainsi que les 10 000 travailleurs de l'usine, dont 2 000 ingénieurs. De son côté, le taïwanais Wistron cherche à diversifier ses activités au-delà de la fabrication de l'iPhone, dont les marges sont a priori assez faibles. L'entreprise s'intéresse aux centres de données et avait déjà accepté de vendre son activité de production d'iPhone en Chine à un autre concurrent, en 2020.

Une stratégie qui ne correspond pas du tout à celle de son concurrent Foxconn, qui lui continue d'investir en Inde pour le compte de la firme de Cupertino. L'entreprise a récemment annoncé un investissement de 500 millions de dollars en Inde afin d’étendre sa présence manufacturière. La politique « zéro covid » menée par la Chine a fortement impacté la production de l'iPhone. Apple a fortement incité Foxconn à fabriquer davantage à l’extérieur de la Chine, un territoire qui représente toujours 95 % de la production de l'iPhone.