D'après l'acte d'accusation publié le 4 janvier 2023, Aurélien Michel est soupçonné d'avoir élaboré une vaste arnaque aux NFT (les désormais célèbres jetons non fongibles). Le français de 24 ans a été arrêté à New York, où il sera jugé pour une escroquerie à près de 3 millions d’euros.

Un français de 24 ans arrêté par la justice américaine

Il y a quelques jours à peine, dans les tribunes du stade de Lusail à l'occasion de la finale de la Coupe du monde de football, Aurélien Michel n'imaginait certainement pas qu'il serait arrêté par les autorités américaines pour escroquerie. Le 4 janvier 2023, de retour à New York, le français a été interpellé par la police. Les autorités américaines sont convaincues que l'homme de 24 ans est à la tête d’une vaste arnaque aux NFT dont le butin global est estimé à près de 3 millions d'euros.

Selon l'acte d'accusation co-signé par James R. Cho, un magistrat américain du district de New York, et Kayla Blades, agent spécial appartenant au département de la sécurité intérieure des États-Unis (Homeland Security Investigations), Aurélien Michel serait « le principal administrateur du projet Mutant Ape Planet ». Avec sa société, le fils de l’ancien footballeur de l’En Avant de Guingamp, Claude Michel, est accusé d'avoir plagié une série d’images virtuelles de singes connue : « Mutant Ape Yacht Club ».

Dans le cadre de cette arnaque, le breton promettait à ses clients de juteux avantages et des récompenses exceptionnelles. Selon Le Monde, il leur assurait également « que la valeur de leurs images virtuelles exploserait grâce à une vaste campagne de marketing en ligne ». En réalité, c'était complètement faux. Les enquêteurs précisent dans l'acte d'accusation « qu'après avoir collecté plusieurs millions de dollars en cryptomonnaies, les créateurs du projet ont fermé la boutique ». En quelques minutes à peine, le canal Discord a été clôturé, tout comme le site Internet.

Un destin malheureux pour un jeune français qui avait pourtant l'avenir devant lui. Avant de se lancer dans les cryptomonnaies, le français avait d'abord commencé par pratiquer le football, tout comme son père. Dans les années 2010, il a même joué pour le compte de différentes équipes en Bretagne. C'est en 2017 que sa carrière bascule. À cette date, il annonce vouloir « lancer des projets dans le commerce ». En quelques années, il monte plusieurs entreprises et fait fortune. Selon son avocat, le jeune français a « fait une demande de remise en liberté conditionnelle contre caution ».