C'est une grande première pour le Royaume-Uni. Aujourd'hui, lundi 9 janvier 2023, le tout premier vol spatial va avoir lieu depuis le sol britannique. La mission baptisée Start Me Up, de Virgin Orbit, va mettre en orbite des satellites en orbite terrestre basse pour 7 clients différents.

Le premier vol spatial depuis l'Angleterre

Start Me Up sera le lancement de nombreuses premières : le premier lancement orbital jamais effectué depuis le Royaume-Uni, le premier vol spatial international pour Virgin Orbit et le premier lancement commercial depuis l'Europe occidentale. Le décollage de la fusée de la société privée aura lieu au Spaceport Cornwall des Cornouailles, un comté sauvage situé à l'extrémité sud-ouest de l'Angleterre.

Selon Dan Hart, PDG de Virgin Orbit, « c'est un honneur incroyable pour nous de participer à un projet aussi monumental que celui de faire entrer la Grande-Bretagne dans le monde du lancement spatial. En travaillant avec nos partenaires du gouvernement britannique, nous mettons en place de nouvelles technologies et capacités qui doivent servir la population, l'économie et la sécurité du Royaume-Uni ».

De son côté, le ministre britannique des Sciences, Nusrat Ghani, a déclaré qu'il est exaltant de suivre de si près « les progrès réalisés par Virgin Orbit, Spaceport Cornwall et ceux du gouvernement pour mener à bien cette mission historique, la première de ce type en Europe ». L'industrie spatiale compte désormais 47 000 emplois à travers le Royaume-Uni. Un secteur en pleine croissance, qui devient même un élément vital de l'économie britannique.

Dans quelques heures, le premier vol spatial depuis le sol britannique aura donc lieu. Un projet de longue date. L'autorité de l'aviation civile (la CAA) a approuvé les licences dont Virgin Orbit a besoin pour effectuer des activités de lancement au Royaume-Uni. Virgin Orbit travaille avec l'Agence spatiale britannique (UKSA), le Conseil de Cornouailles et la Royal Air Force pour mener à bien cette mission.

Étant donné que Start Me Up est une grande première à plusieurs égards, Virgin Orbit a déclaré qu'elle serait très attentive à la météo. Cela augmente la probabilité d'un retard. Néanmoins, le lanceur orbital LauncherOne est d'ores et déjà lié à Cosmic Girl, le Boeing 747 qui servira de plateforme de lancement du premier étage. En plus de marquer l'histoire, cette mission servira à mettre des satellites en orbite, pour des entreprises et des gouvernements.

On pense notamment à CIRCE (Coordinated Ionospheric Reconstruction CubeSat Experiment), un projet conjoint entre le Defense Science and Technology Laboratory du Royaume-Uni et le Naval Research Laboratory des États-Unis.