ByteDance, propriétaire de TikTok, et la start-up Haomo viennent d'officialiser le lancement d'une nouvelle infrastructure pour stimuler la conduite autonome au sein du plus grand marché automobile du monde.

Haomo et ByteDance lancent Mana Oasis

Haomo appartient au président de Great Wall Motor, Wei Jianjun. Avec ByteDance, les deux entreprises veulent créer le plus grand centre de calcul dédié à la conduite autonome en Chine. Une initiative dont l'objectif est d'accélérer l'adoption des véhicules autonomes au sein de l'Empire du milieu. Ce centre baptisé Mana Oasis, a été lancé jeudi 5 janvier 2023 par Haomo et Volcano Engine, une société de cloud détenue par ByteDance.

La deuxième plus grande économie du monde se dote d'une infrastructure gigantesque. Tan Dai, président de Volcano Engine, a déclaré à l'occasion d'une conférence de presse qui s'est tenue à Pékin que ce projet doit « permettre à la Chine de faire un bond en avant dans le développement des technologies de conduite autonome ». Les deux entreprises chinoises espèrent également que cette nouvelle infrastructure puisse également accélérer la commercialisation des véhicules autonomes.

Selon un communiqué officiel de la start-up Haomo, Mana Oasis, dispose d'une puissance de calcul totale de 670 pétaflops, ce qui est supérieur à toutes les autres installations en Chine actuellement. Cette puissance permet au centre de simuler plus précisément un environnement de conduite tridimensionnel et de réduire le taux d'erreur de plus de 30 %. Les capacités de Mana Oasis dépassent celles du centre de calcul d'Alibaba, baptisé Fuyao, et dévoilé en août 2022.

Fondée en 2019 à Pékin, Haomo vend déjà ses propres technologies et ses véhicules autonomes en Chine. L'initiative conjointe de la start-up chinoise et de Volcano Engine reflète l'optimisme croissant en Chine quant à l'adoption de ces nouvelles technologies. Par ailleurs, depuis quelques mois, Pékin a autorisé les voitures sans conducteur à circuler dans une zone pilote de la capitale. Shenzhen a également mis en place la première réglementation locale pour les véhicules autonomes.

Rédigées par 11 grands constructeurs et équipementiers automobiles, ces normes sont entrées en vigueur en mars 2022. Elles offrent un point de référence aux constructeurs automobiles pour développer des technologies de conduite autonome. Selon le cabinet Deloitte, la Chine devrait devenir le plus grand marché de véhicules autonomes au monde d'ici 2035, avec plus de 5,7 millions d'engins automatisés sur ses routes.