Stellantis, 4e groupe automobile mondial, veut réduire ses dépenses et maîtriser les coûts. En 2023 le groupe va entrer dans le vif du sujet. C'est en tout cas ce que laissent penser les dernières déclarations du groupe. Selon La Tribune, Stellantis compte supprimer 20 % de ses points de vente en France.

Stellantis réduit ses points de vente

Le constructeur automobile aux 14 marques (dont Peugeot, Citroën, DS Automobiles, Opel, Jeep ou encore Chrysler) a entamé une restructuration profonde. En effet, Stellantis mise beaucoup sur l'arrivée massive des véhicules électriques et souhaite dans cet objectif « renforcer la cohérence entre les offres en ligne et celles des concessions ». 20 % des points de vente en France sont menacés de fermeture d'ici juillet prochain. Il y a aussi derrière cette annonce une volonté de « récupérer la maîtrise du prix de vente final, aujourd'hui entre les mains des concessionnaires ».

Carlos Tavares, le grand patron du groupe automobile, avait annoncé mars 2022 vouloir « multiplier par deux le chiffre d'affaires de Stellantis d'ici à 2030 pour atteindre les 2 milliards d'euros ». La stratégie du groupe consiste également à faire valoir une certaine diversification des revenus vers de nouveaux métiers. Récemment, le groupe a par exemple annoncé sa prise de participation chez Archer Aviation. Le constructeur automobile met 150 millions de dollars sur la table et annonce qu'il va produire en série l'eVTOL Midnight de la start-up.

Depuis quelques mois, Stellantis cherche à diversifier son modèle commercial, notamment en s'intéressant aux zones urbaines, où de nombreuses personnes ne possèdent pas de voiture. Le constructeur automobile veut être leader sur le secteur de la mobilité durable. Carlos Tavares est connu pour sa « culture impitoyable de la performance et de la rentabilité ». Il croit à de nouvelles sources de revenus, pas toujours grâce aux voitures.

Dans le cadre de la suppression des points de vente en France, le groupe explique vouloir moins de sites physiques, mais plus de marques sur chaque site. Stellantis veut exploiter tous les leviers envisageables pour gagner en agilité « face à la révolution de l'électrique et du logiciel ». À terme, l'objectif de Stellantis est de faire en sorte que 85 % des points de vente offrent plusieurs marques du groupe. La direction veut qu'au moins 55 % des concessions proposent a minima 3 marques. Un nouveau modèle qui risque de transformer le fonctionnement des concessionnaires.