Microsoft va collaborer avec l'Organisation indienne spécialisée dans la recherche spatiale (l'Indian Space Research Organisation ou l'ISRO). Le géant américain entend bien s'implanter un peu plus durablement en Inde en accompagnant le développement de l'industrie du spatial.

Microsoft va accompagner les jeunes pousses indiennes

Dans le cadre de ce partenariat, la firme de Redmond a prévu de laisser les jeunes pousses indiennes spécialisées dans l'industrie du spatial accéder à ses outils de cloud computing. Ce nouvel accord est la dernière tentative du géant américain pour renforcer ses liens avec les jeunes entreprises du marché asiatique. Le gouvernement indien espère de son côté que l'expertise et les technologies de Microsoft permettront à certains acteurs de l'industrie de l'espace d'émerger rapidement. Le pays mise beaucoup sur l'économie du spatial.

L'entreprise américaine fournira également aux start-ups un soutien dans la commercialisation de leurs produits et un accompagnement global dans leur développement. Les jeunes pousses sélectionnées par l'ISRO seront intégrées à la plateforme Founders Hub de Microsoft. Pour Sreedhara Panicker Somanath, président de l'ISRO, « la collaboration de l'ISRO avec Microsoft profitera grandement aux start-ups de la technologie spatiale dans leur analyse et le traitement de vastes quantités de données, en utilisant des méthodes de pointe comme l'IA ».

C'est un moyen pour Microsoft de soutenir l'écosystème indien des technologies spatiales. Un porte-parole de la firme américaine précise que « nous sommes heureux de travailler avec l'ISRO pour aider et soutenir les entrepreneurs, afin qu'ils profitent à leur tour des dernières technologies de pointe ». Il faut dire que l'industrie spatiale a le vent en poupe en Inde. En novembre 2022, l'ISRO a lancé avec succès le Vikram-S (après l'échec cuisant de la mission Chandrayaan-2). Le Vikram-S est une fusée qui a été développée par Skyroot Aerospace, une jeune entreprise indienne.

En juin 2020, le gouvernement indien a créé le Centre national indien de promotion et d'autorisation spatiale (IN-SPACe). Son rôle est de permettre aux entreprises privées d'utiliser l'infrastructure de l'ISRO. Le gouvernement a également créé NewSpace India Limited (NSIL), la branche commerciale de l'agence spatiale, afin de travailler en étroite collaboration avec les entreprises privées et les start-ups locales. L'Inde compte 111 start-ups spatiales enregistrées sur la plateforme In-SPACe. Les jeunes pousses indiennes spécialisées dans le spatial ont levé plus de 245,35 millions de dollars au cours des deux dernières années.