L’entreprise chinoise Luxshare Precision serait en passe de signer un contrat avec Apple pour la production des modèles haut de gamme d’iPhone. Des sources ont révélé au Financial Times, début janvier, qu’Apple était sur le point de passer sa première grosse commande pour la fabrication des iPhone Pro et Pro Max, auprès du constructeur. Cette décision pourrait mettre fin à la mainmise de Foxconn pour l’assemblage des produits de la marque à la pomme.

Luxshare Precision se place comme un sérieux concurrent de Foxconn

La présence de Luxshare Precision dans les petits papiers d’Apple n’est pas nouvelle. La société travaille depuis quelques années déjà en collaboration avec le géant de la technologie. Elle était chargée de produire une partie de ses AirPods et des modèles d'iPhone premiers prix.

En novembre dernier, alors que l'efficacité de l’usine de Foxconn située à Zhengzhou chutait, à cause par des protestations contre les restrictions sanitaires imposées par Pékin, Luxshare Precision était autorisée à fabriquer une petite quantité d’iPhone 14 Pro Max. Jusque-là, son concurrent taïwanais avait l’exclusivité des modèles d'iPhone haut de gamme d’Apple.

D’après les sources du Financial Times, si le fabricant est parvenu à construire avec succès des iPhone 14 Pro Max, c’est grâce à de nombreux investissements d’Apple. Un employé d’Apple en Chine a déclaré que ces derniers « ont notamment permis d’augmenter le personnel chargé de la gestion de la chaîne d’approvisionnement ». Il ajoute que « Luxshare n’a eu besoin que de quelques mois pour livrer les commandes de dernière minute ». Cette tentative lui aurait définitivement permis de gagner la confiance du mastodonte américain.

Apple est dépendant de la Chine

Ce potentiel nouvel accord entre Apple et un constructeur chinois reste surprenant. Fin mai, la société basée à Cupertino tentait de convaincre ses partenaires de produire en dehors de l’Empire du Milieu, pour être moins dépendant des turpitudes de la politique « Zéro Covid » ou autre future décision similaire de Pékin.

Alors que 90 % des iPhone sont toujours assemblés en Chine, la chaîne d’approvisionnement d’Apple se retrouve de nouveau menacée par la résurgence du Covid-19 sur le territoire chinois. Ses résultats financiers pourraient en être impactés et la marque à la pomme risque d’enregistrer une baisse de son chiffre d’affaires, une première en quatorze trimestres.