Dans une récente déclaration, Deezer a expliqué qu'un fichier content les données de 250 millions d'utilisateurs, volé en 2019, vient de fuiter sur le web.

Deezer est victime d'une gigantesque fuite de données

Selon le site américain Restoreprivacy, spécialisé dans les fuites de données, « plus de 240 millions de comptes sont concernés, dont 46,2 millions d’utilisateurs en France, 37,1 millions au Brésil et 15,3 millions en Allemagne ». Les noms, adresses e-mail et dates de naissance des utilisateurs de Deezer sont donc à portée de clic de pirates informatiques depuis quelques semaines.

Dans sa déclaration officielle, Deezer explique que « les données exposées comprennent des informations de base, mais elles ne comprennent pas d’informations sensibles comme les mots de passe ou les données de paiement ». Concrètement, les données disponibles actuellement sur le web ne permettent pas de mettre à mal les internautes concernés, mais elles peuvent tout de même être utilisées pour du phishing.

La plateforme de streaming française a informé la CNIL de cette fuite de données et travaille vraisemblablement « en étroite collaboration » avec l'organisme de surveillance. Deezer précise que « nous sommes en train de contacter par e-mail les utilisateurs concernés afin de les sensibiliser aux risques de phishing et nous les encourageons à faire preuve de vigilance ». Il est notamment conseillé de changer de mot de passe.

Au total plus de 260 Go de données circulent actuellement sur le web. C'est énorme et ce serait même la plus grande fuite de données depuis la découverte d’un fichier contenant des données sur 530 millions de comptes Facebook en 2021. D'après plusieurs sources, le pirate affirme aussi détenir les playlists des utilisateurs et donc leurs préférences musicales.

Cette affaire est délicate et arrive dans un contexte tendu pour Deezer. Depuis quelques mois, la plateforme connaît des difficultés financières. L'entreprise française tente de revoir sa stratégie pour limiter les pertes, en se concentrant sur ses trois marchés principaux : la France, le Brésil et l'Allemagne.

Le géant français a notamment réduit ses dépenses marketing dans les marchés qui ne sont plus prioritaires : le Mexique et les pays du Golfe notamment. Une stratégie qui conduit évidemment Deezer à perdre des abonnés.