L’année 2022 a été synonyme de forte croissance pour Starlink, le réseau Internet par satellite de SpaceX. Le trafic de la société a été multiplié par 15 entre janvier et décembre.

Un déploiement de plus en plus rapide

L’objectif de Starlink est de déployer une constellation de plusieurs milliers de satellites en orbite basse, afin de fournir un réseau Internet haut débit aux zones les plus reculées du monde. SpaceX a effectué ses premiers lancements en 2019, et compte désormais plus de 3 000 appareils fonctionnels en orbite. La cadence de ces lancements est impressionnante, à tel point que chaque année, l’entreprise bat des records dans la fréquence de ses décollages.

Au départ, Starlink était disponible aux États-Unis et au Canada, mais il couvre désormais de nombreux pays à travers le monde, et notamment l’Ukraine où Elon Musk l’a déployé pour aider le pays à combattre les forces armées russes. En conséquence, l’adoption du réseau est de plus en plus rapide, et 2022 en est la preuve puisqu’il a été multiplié par 15 au cours de l’année, selon l'entreprise américaine Cloudflare. Si en septembre, la société revendiquait 700 000 utilisateurs, elle en dénombre à ce jour plus d’1 million.

En France, Starlink compte aujourd’hui environ 10 000 utilisateurs contre 6 500 au mois de septembre. Le débit offert par le service varie entre 20 et 100 mbs/s, soit bien mieux qu’un réseau ADSL classique. Les tarifs opérés par SpaceX sont néanmoins élevés : un abonnement de 50 euros par mois ainsi qu’une parabole à acheter à 450 euros. Ils sont cependant susceptibles d’être modifiés.

Une offre qui se diversifie

Désormais, la croissance de Starlink est telle que l’entreprise a décidé de revoir ses plans pour ses satellites Gen2. Plus imposants que leurs prédécesseurs, ​ils disposent de capacités décuplées par rapport à ces derniers. Leur déploiement devait originellement se faire via le lanceur ultra lourd Starship, qui en est encore à l’état de prototype, mais SpaceX a finalement pris la décision de les mettre à niveau afin d’adapter leur lancement via un Falcon 9. Un premier décollage doit d’ailleurs avoir lieu ce 28 décembre.

La croissance de Starlink s’explique, en plus de son déploiement dans d’autres pays, par la variété de l’offre. SpaceX l’a en effet élargi aux avions, caravanes ou encore bateaux. Cette politique de diversification semble satisfaire la firme, qui a récemment annoncé le lancement d’un service spécialement dédié aux gouvernements et baptisé Starshield.