Ce mercredi 28 décembre, SpaceX a réalisé son 60e lancement de l’année, parvenant ainsi à atteindre l’objectif qu’elle s’était fixé. En 2021, l’entreprise n’en avait effectué « que » 31.

Un objectif revu à la hausse par SpaceX

Entreprise leader dans le secteur spatial, SpaceX doit la majorité de son succès à la réutilisabilité de ses fusées, et particulièrement de son très fiable lanceur Falcon 9, qui lui a permis de drastiquement réduire les coûts de lancements et d’en effectuer bien plus.

Après une année 2021 réussie avec 31 décollages, la société s’était au départ fixé un objectif de 52 lancements en 2022, qu’elle a par la suite revu à la hausse et établi à 60. C’est désormais chose faite : SpaceX vient de réaliser son 60e lancement de l’année, dont 3 en seulement 36 heures au moins de juin, ainsi que son 60e atterrissage réussi de premier étage pour réutilisation.

Au total, l’entreprise a opéré 59 lancements de Falcon 9, et un de Falcon Heavy. Si elle nous a habitués aux records, il s’agit tout de même d’une performance remarquable.

Les premiers Gen2 ont décollé

Le dernier lancement de l’année était une mission Starlink. Le réseau Internet par satellite de la société s’est en effet largement développé, son trafic ayant été multiplié par 15 entre les mois de janvier et de décembre. La constellation compte désormais plus de 3 300 appareils opérationnels en orbite.

Cette 60e mission était particulière : le lanceur Falcon 9, qui en était à son 11e décollage au total, a propulsé 54 satellites Starlink Gen2 en orbite. Ces engins sont plus imposants que leurs prédécesseurs et sont donc dotés de capacités décuplées ; ils atteindront une orbite plus haute. SpaceX a reçu l’approbation de la Commission fédérale des communications (FCC) pour les lancer au début du mois de décembre.

« Dans le cadre de notre nouvelle licence, nous sommes désormais en mesure de déployer des satellites sur de nouvelles orbites qui ajouteront encore plus de capacité au réseau. En fin de compte, cela nous permet d'ajouter plus de clients et de fournir un service plus rapide, en particulier dans les zones qui sont actuellement sursouscrites », a déclaré Jesse Anderson, un responsable de la production et de l'ingénierie de SpaceX.

Quoi de prévu pour 2023 ?

Les satellites Starlink Gen2 étaient initialement conçus pour être lancés par Starship mais l’entreprise a revu ses plans, sa fusée étant encore à l’état de prototype. Elle a mis à jour les appareils afin qu’ils puissent être lancés par une Falcon 9.

Pour l’heure, on ignore quel est l’objectif de SpaceX pour l’année 2023 mais on peut se douter qu’en plus de ses lancements, elle opérera des tests sur le prototype de Starship. Pour rappel, le lanceur ultra lourd a été sélectionné par la NASA en tant qu’alunisseur dans le cadre du programme Artemis, qui prévoit de ramener l’être humain à la surface de la Lune avant la fin de la décennie.