En septembre 2022, l’Agence nationale des fréquences (ANFR) a publié les résultats de son enquête sur l'exposition aux ondes avec les téléphones portables. 141 smartphones de 31 marques ont été passés au crible.

Que retenir de l'enquête de l'ANFR ?

L'étude de l'ANFR a été réalisée en 2021. L'objectif est de contrôler les débits d’absorption spécifiques (DAS) des téléphones portables pour analyser l'exposition aux ondes et en mesurer les dangers potentiels. Parmi les 141 téléphones analysés, 42 % intégraient la 5G. Dans le cadre de sa mission de surveillance du marché, l’ANFR réalise des vérifications sur les téléphones portables mis sur le marché français et s’assure de la conformité de ces appareils à la réglementation.

L'ANFR précise dans son rapport que les téléphones contrôlés représentent plus de 85 % des parts de marché en France. Trois différentes mesures sont réalisées : des mesures de DAS tronc, de DAS tête et de DAS membre. L'organisme de surveillance précise qu'une partie de l’énergie transportée par les ondes électromagnétiques est absorbée par le corps humain et que pour quantifier cet effet, la mesure de référence est le débit d’absorption spécifique (DAS).

En 2021, aucune non-conformité n’a été constatée par l'ANFR pour le DAS tête, les valeurs mesurées ayant varié de 0,167 W/kg à 0,925 W/kg avec une valeur médiane de 0,398 W/kg. Cela signifie qu'il n'y a aucun danger. Ces mesures sont réalisées au contact de l’oreille, dans les conditions de la norme EN 50360. Depuis 2014, la médiane des valeurs de DAS tête tend à stagner autour de 0,3 W/kg.

Les mesures de DAS tronc sont réalisées dans les conditions de la norme EN 50566. Tous les téléphones contrôlés en 2021 ont été mesurés à une distance de 5 mm. Sur les 135 téléphones testés, la valeur médiane du DAS tronc était de 0,894 W/kg. Les mesures de DAS membre sont réalisées dans les conditions de la norme EN 50566. Pour cette mesure, les téléphones sont collés à la peau. Ici, les valeurs mesurées ont varié entre 1,13 W/kg à 5,26 W/kg avec une valeur médiane de 2,19 W/kg.

L'ANFR précise qu'en 2021, 3 téléphones ont été considérés comme non-conformes au regard des limites du DAS membre. Deux d'entre eux dépassaient également la limite de DAS tronc. Ces modèles, qui ont tous fait l’objet d’une mise à jour mettant fin aux non-conformités, sont les suivants : EssentielB HeYou 60 de Boulanger (2,86 W/kg pour le DAS tronc et de 5,26 W/kg pour le DAS membre), EssentielB HeYou 90 de Boulanger (2,54 W/kg pour le DAS tronc et de 4,02 W/kg pour le DAS membre), Realme 7i (RMX2193) (4,91 W/kg pour le DAS membre).