Dans le contexte économique fébrile actuel, Huawei tente de diversifier ses sources de revenus. Le géant chinois a notamment signé plusieurs accords de licence avec des entreprises comme Nokia, BMW et Audi pour monétiser ses brevets.

Huawei génère de nouveaux revenus avec les brevets

En quelques années à peine, les États-Unis ont tout fait pour étouffer Huawei et paralyser son activité dans le domaine des smartphones. Pour autant, le géant chinois ne se laisse pas abattre et tente de survivre en diversifiant ses sources de revenus. Le 23 décembre 2022, Huawei a déclaré avoir « prolongé un accord de licence de brevet avec son rival finlandais Nokia », sans révéler les termes de l'accord. Les deux entreprises avaient déjà signé un accord de licence en 2017. Même chose avec Oppo quelques jours plus tôt.

Huawei a déclaré cette année avoir signé plus de 20 nouveaux accords de licence de brevet ou prolongé des accords avec des entreprises dans des industries telles que les smartphones, l'automobile et les télécommunications. Alan Fan, responsable de la propriété intellectuelle chez Huawei, explique que « nous sommes ravis de voir que nos technologies aident l'industrie de l'automobile et d'autres secteurs dans leur numérisation ». Il s'agit d'une nouvelle source de revenus importante pour le géant chinois.

Rappelons que Huawei est le plus grand fabricant d'équipements de télécommunications au monde et que l'entreprise était il y a encore quelques années le plus grand vendeur de smartphones de Chine. Depuis l'ère Trump et les sanctions qui ont accompagné le passage de l'ancien président américain, Huawei a diversifié ses activités. La société présentait un chiffre d'affaires de 100 milliards de dollars en 2021, soit une baisse de 29 % par rapport à l'année précédente. Il faut dire que les ventes de smartphones ont chuté de 50 %.

Le géant technologique chinois fait de l'automobile son industrie préférée. En effet, la société basée à Shenzhen a conclu des accords avec 15 constructeurs automobiles dans le monde, dont Audi, Mercedes-Benz et BMW. Quelque 15 millions de voitures connectées dans le monde bénéficieront des brevets de Huawei cette année, contre 8 millions en 2021. Les brevets dont Huawei a concédé la licence aux constructeurs automobiles concernent principalement des technologies de communication telles que la 4G.

Le fondateur de Huawei, Ren Zhengfei, a demandé à l'équipe de propriété intellectuelle de l'entreprise d'intensifier ses efforts pour « transformer le bassin de brevets en revenus ». L'année dernière, Huawei a déposé un nombre record de 6 952 demandes de brevet, soit une augmentation de 27 % par rapport à l'année précédente.