Selon un récent rapport d'Electrek, Tesla s'apprête à fermer les écoutilles en prévision d'une éventuelle détérioration de l'économie. Le constructeur automobile va procéder à une nouvelle série de licenciements au cours du premier trimestre de 2023.

Tesla va de nouveau licencier

Il y a quelques jours, Tesla a informé ses employés que l'entreprise allait mettre en place un gel des embauches et leur a également confirmé qu'une nouvelle vague de licenciements était prévue pour le trimestre prochain. En juin 2022, Elon Musk avait déjà demandé aux dirigeants de Tesla de « mettre en pause toutes les embauches » et de licencier 10 % du personnel. À l'époque, des centaines de salariés de l'équipe Autopilot avaient été éjectés.

Selon le fondateur de Tesla, plusieurs raisons peuvent expliquer les licenciements à venir, notamment le contexte économique qui semble se détériorer au fil des semaines. Elon Musk a surtout dit qu'il avait un « très mauvais pressentiment » concernant l'avenir. Le constructeur américain a connu une croissance rapide au cours des dernières années. Une telle situation implique des licenciements massifs en peu de temps et malheureusement, cela finit par entraîner des séries de licenciements comme c'est le cas aujourd'hui.

Pour le moment, on ne sait pas exactement quelle sera l'ampleur des licenciements, car Tesla prévoit toujours de développer de nouveaux sites de production. Une usine au Mexique est en train de voir le jour. Même chose au Canada. Ces mesures interviennent alors que l'action de Tesla a chuté toute l'année, bien que les résultats financiers de la société aient atteint de nouveaux records pratiquement à chaque trimestre. Les conséquences d'un repli du marché de manière générale en 2022.

L'acquisition de Twitter par Elon Musk a également fait baisser l'action de Tesla récemment. De nombreuses critiques continuent de pointer du doigt la distraction générale d'Elon Musk comme un facteur contribuant à la mauvaise performance de l'entreprise auprès des investisseurs. Cependant, certains signaux se sont également glissés au cours des derniers mois, indiquant que les problèmes de Tesla ne se limitent pas au marché boursier.

Le constructeur automobile a récemment commencé à proposer des remises et des avantages temporaires sur ses véhicules, ce qui laisse penser que Tesla est confronté à un problème sur la demande. Aux États-UnisTesla n'est pas la seule entreprise à procéder à des licenciements. Plusieurs grandes entreprises, dont Goldman Sachs, Cisco, Rivian, Stellantis, Meta, Apple, Amazon, Snap, Roku ou encore Peloton, ont annoncé des séries de licenciements à venir, en prévision de l'évolution de l'économie au début de 2023.