Il y a quelques jours, le Canada a dévoilé son ambitieux plan pour sa transition énergétique et écologique de la mobilité. Le pays veut que 20 % des véhicules neufs vendus en 2026 soient 100 % électriques.

20 % de véhicules électriques d'ici 2026 au Canada

Julie Dabrusin, secrétaire parlementaire du ministre de l'Environnement et du Changement climatique, a déclaré lors d'une conférence de presse que « nous allons de l'avant avec un objectif de ventes réglementé qui exige qu'au moins 20 % des nouveaux véhicules vendus d'ici 2026 soient à émission zéro, ce pourcentage passera à 60 % d'ici 2030 et à 100 % d'ici 2035 ». Une feuille de route ambitieuse mais réalisable selon le gouvernement.

Avec une telle transition, entre 2026 et 2050, les véhicules électriques permettront aux canadiens d'économiser près de 23 milliards d'euros en dépenses énergétiques. La réduction des émissions de gaz à effet de serre sera équivalente à la totalité des émissions de l'Ontario pendant trois ans. Actuellement, les émissions des véhicules thermiques des particuliers représentent environ 10 % des émissions totales de gaz à effet de serre du Canada.

Le Canada avait déjà fixé des objectifs de vente de véhicules à émissions nulles, mais ceux-ci ne sont pas encore applicables à l'échelle nationale, bien que certaines provinces, dont le Québec et la Colombie-Britannique, aient leurs propres règles. Cette nouvelle réglementation devrait être publiée en 2023 et sera cette fois-ci effective pour l'ensemble du territoire. Les constructeurs qui ne respecteront pas la loi seront pénalisés en vertu de la loi canadienne sur la protection de l'environnement.

Le Canada a encore un long chemin à parcourir d'ici 2026. Au cours des 6 premiers mois de l'année 2022, les véhicules électriques (y compris les modèles hybrides rechargeables) ne représentaient que 7,2 % des nouvelles immatriculations (contre 13 % en France). Il s'agit tout de même d'une hausse par rapport aux 5,2 % enregistrés en 2021. En Colombie-Britannique, près de 15 % des nouveaux véhicules immatriculés entre janvier et juin étaient des véhicules électriques.

Au Québec et en Ontario, les parts sont respectivement de 11,4 % et de 5,5 %, respectivement. Dans toutes les autres provinces, les véhicules électriques représentent moins de 4 % des ventes de véhicules neufs. Le gouvernement est persuadé que l'amélioration des infrastructures devrait contribuer à accroître l'adoption des véhicules électriques, tout comme les nombreuses mesures incitatives. D'ici 2027, 85 000 chargeurs publics financés par le gouvernement fédéral seront installés dans tout le pays.