Avec la montée en puissance des différents modèles d'intelligence artificielle proposés par l'organisme à but lucratif plafonné OpenAI, un de ses concurrents, Google, se dit inquiet. La direction de la firme de Mountain View a sonné l'alerte générale et a prié ses équipes IA de réorganiser ses projets afin de mettre les bouchées doubles pour rester à la pointe dans ce secteur.

Le succès d'OpenAI renforce les craintes de Google

Selon les informations du New York Times, la maison mère de Google, Alphabet, se soucie de plus en plus du succès de son rival en matière d'IA, OpenAI. Au sein du géant technologique, certains craignent même que l'organisme dirigé par Sam Altman ne puisse être à l'origine d'un changement technologique qui bouleverserait le secteur de l'intelligence artificielle, ce qui lui ferait de l'ombre.

Cette année, OpenAI a beaucoup fait parler de lui. Tout d'abord avec DALL-E 2, son générateur d'images. Ce modèle d'IA a été conçu pour agrandir une image fournie par un utilisateur en se basant sur les caractéristiques de celles-ci. Grâce au modèle de langage naturel GPT-3 sur lequel il est basé, il peut exploiter la description fournie par un utilisateur pour générer une image agrandie et détaillée.

Il y a aussi ChatGPT. Ce chatbot exploite une version améliorée de GPT-3 et l'apprentissage par renforcement. Cet outil fait tout particulièrement peur à Google. L'entreprise voit en ChatGPT, un successeur de son moteur de recherche qu'il cherche tant bien que mal à l'améliorer. En effet, un bot conversationnel pourrait à l'avenir répondre aux questions d'un utilisateur plus rapidement et plus précisément qu'avec une requête sur Google.

Avec ces applications, OpenAI a pour objectif de générer plus de 200 millions de dollars en 2023 et vise le milliard de dollars en 2024. De nombreuses entités sont intéressées par ces nouvelles technologies et n'hésitent pas à investir dans OpenAI.

Toutes les équipes IA priées d'accélérer la cadence de travail

En interne, Sundar Pichai, directeur général de Google, a multiplié les réunions dans le but de redéfinir les priorités en matière d'IA et accélérer le développement de modèles performants. Pour aider les équipes IA dans leurs tâches, les équipes des départements Confiance et sécurité, ainsi que Recherche & Développement ont été réaffectés à la recherche en intelligence artificielle.

Pour les employés de Google, l'objectif sera de développer des modèles d'IA similaires à DALL-E 2 et à ChatGPT, afin de rattraper OpenAI. En matière de robot conversationnel, l'entreprise n'est pourtant pas à la traîne. LaMDA est le chatbot qui a été développé en 2021 par Google grâce à son modèle de langage BERT. Par contre, pour ce qui est de la génération d'images, le géant technologie ne présente aucun outil comparable à celui proposé par OpenAI.

Ces derniers temps, Google prenait le temps de développer et d'implanter ses IA, notamment pour éviter tout biais négatif. Lors de son lancement, la firme de Mountain View avait affirmé que « sa priorité absolue, lors de la création de technologies comme LaMDA, était de minimiser les risques en lien avec les discours haineux ou la désinformation ». Malgré ces annonces, le succès d'OpenAI pourrait bien rebattre les cartes en obligeant l'entreprise de Sundar Pichai à ne plus prendre de temps.