Les ventes des voitures électriques sont sur une bonne tendance. Cependant, le recyclage des batteries impose de nouveaux défis auxquels les industriels du secteur doivent se préparer.

Comment recycler les batteries électriques ?

En septembre 2022, les ventes de voitures électriques ont connu une forte hausse en France. Elles représentent 13 % de parts de marché sur les neufs premiers mois de l’année et 16 % en septembre 2022. Une étape symbolique car pour la première fois, les ventes de voitures électriques ont dépassé les ventes des véhicules diesel. Un tournant historique. Dans le monde entier, les ventes de voitures et de camions électriques décollent, et les industries de l'automobile et des batteries investissent des milliards de dollars pour moderniser et construire des usines.

Même si c'est une bonne nouvelle en apparence pour l'environnement, il faut maintenant traiter la question du recyclage des batteries. En effet, les batteries des voitures électriques peuvent également contribuer à lutter contre le changement climatique (même si le patron de Volvo Cars prédit une possible pénurie), mais elles posent quelques soucis aux professionnels du secteur. Nous le savons, les matières premières qui les composent sont difficiles à extraire. Elles se trouvent souvent dans des pays où les droits humains sont peu respectés et nécessitent un traitement qui laisse des déchets nocifs sur les terres.

Heureusement, les métaux rares qui les composent sont réutilisables. Depuis quelques années, une course est lancée pour collecter et recycler les batteries lithium-ion usagées. Des constructeurs automobiles, des investisseurs et des entreprises du secteur de l'énergie injectent des fonds dans des dizaines de jeunes entreprises de recyclage en Amérique du Nord et en Europe. Gavin Harper, chercheur à l'université de Birmingham en Angleterre, qui étudie le recyclage des batteries estime que « nous ne pouvons pas sous-estimer l'ampleur de ce défi. La demande va être tellement énorme ».

Malgré un certain optimisme ambiant, l'industrie du recyclage des batteries est confrontée à un défi de taille : peu de batteries seront disponibles avant au moins une décennie. Tesla, qui domine le secteur des véhicules électriques, a commencé à vendre des voitures en 2008, mais à une très faible cadence. Bref, l'offre est limitée et la collecte s'annonce difficile. Les entreprises de recyclage sont donc dans une position difficile. Elles doivent investir dans des usines, des machines et des travailleurs, sous peine de perdre du terrain face à la concurrence.

Cependant, si elles investissent trop rapidement, elles risquent d'être à court d'argent avant que les batteries vieillissantes n'arrivent dans leurs usines. Les entreprises doivent également trouver comment collecter et démanteler les batteries. Bref, l'équation s'annonce difficile mais il faudra pourtant la résoudre.