Grâce à un business model attractif et au format intuitif de ses vidéos, les utilisateurs de TikTok devraient dépenser plus de 10 milliards de dollars sur l'application en 2023. Parallèlement à ce succès, le réseau social de ByteDance connaît quelques difficultés, notamment aux États-Unis où il pourrait bien ne plus être accessible.

L'ascension en flèche du réseau social de ByteDance

Selon le rapport proposé par Data AI, relayé par Les Échos, TikTok a franchi la barre des 6 milliards de dollars de dépenses in-app en 2022 et va atteindre les 10 milliards l'année prochaine. À l'heure actuelle, le réseau social compte 1,5 milliard d'utilisateurs actifs mensuels, soit une augmentation de 50 % par rapport à septembre 2021. Elle est la cinquième application la plus consultée au monde, derrière YouTube, Facebook, WhatsApp et Google Chrome. Mais alors, comment expliquer ce succès ?

Tout d'abord, TikTok a réussi à imposer le format des vidéos courtes, entre 15 secondes et 10 minutes. Alors que YouTube s'est focalisé sur la création de contenus beaucoup plus longs et fournis, l'application de ByteDance s'est tournée vers des vidéos rapides à voir, simples à comprendre et faites pour être vues les unes à la suite des autres. Ce système favorisant le scrolling a immédiatement séduit les jeunes, enfants comme adolescents, qui peuvent consommer et créer du contenu facilement et rapidement.

Grâce à ce format de vidéo courte, TikTok s'est même installé comme une source d'information pour ses utilisateurs. Une nouvelle fois, le réseau social cible principalement les jeunes qui se désintéressent progressivement des médias traditionnels. Enfin, TikTok a aussi pris une véritable dimension marketing. Cette année, 24 % des marques présentent sur la plateforme envisagent d’utiliser TikTok pour atteindre des objectifs commerciaux. En 2021, elles étaient seulement 3 %.

Le business model de TikTok repose notamment sur les pourboires

Traditionnellement, les réseaux sociaux, pour générer des revenus, s'appuyaient sur des posts sponsorisés ou sur la publicité. Pour TikTok, une bonne partie de ses revenus proviennent de sa fonctionnalité « Tips ». Les utilisateurs ont la possibilité de s'envoyer des cadeaux virtuels ou des pourboires à leurs créateurs de contenus et influenceurs préférés.

Si les utilisateurs concernés reçoivent bien l'intégralité des pourboires qui leur sont dus, des frais de transaction s'appliquent à chaque achat in-app. C'est de cette manière que TikTok génère des revenus grâce aux « Tips ». Avec ce modèle, similaire à Twitch, TikTok offre la possibilité à ses utilisateurs de se sentir plus engagés auprès de leurs influenceurs. « Le fait de donner des pourboires aux créateurs de contenus est en train de changer la face des réseaux sociaux. Les plateformes et la télévision traditionnelle feraient bien de s'y préparer », affirme Lexi Sydow, directrice de la recherche chez Data AI.

Si TikTok a conquis le monde, sa réussite suscite des résistances. Aux États-Unis, un projet de loi bipartisan a été présenté dans le but de faire interdire le réseau social dans tout le pays. Pour l'Administration Biden, le groupe, à qui appartient TikTok, ByteDance, serait proche du parti communiste chinois. Une proximité qui fait frémir les États-Unis qui considèrent que l'algorithme de TikTok pourrait faciliter les « opérations d'influence » au sein de leur territoire.