Sam Altman, l'un des fondateurs et dirigeant de l'organisation à but lucratif plafonnée OpenAI, s'attend à ce que son entité génère près de 200 millions de dollars de revenus en 2023 et près d'un milliard de dollars en 2024. L'entreprise se porte actuellement très bien grâce à la sortie de ses deux applications phares : DALL-E 2 et ChatGPT, ce qui attire des investisseurs.

Les technologies et la réussite d'OpenAI intéressent

Selon les informations de Reuters et du Wall Streeet Journal, l'un des fondateurs d'OpenAI, en la personne de Sam Altman, s'attend à ce que les revenus de son organisme augmentent drastiquement. Lors d'une présentation à destination d'investisseurs, l'entreprise a affirmé qu'elle allait franchir le palier du milliard de dollars d'ici deux ans.

Forte du succès de ses derniers outils, OpenAI attire inévitablement les investisseurs. Ces dernières années, Microsoft avait décidé d'investir dans l'entreprise spécialisée dans l'intelligence artificielle à hauteur d'un milliard de dollars. La firme de Satya Nadella souhaite s'appuyer sur les compétences d'OpenAI pour développer ses propres applications grâce à son modèle de langage GPT-3. En contrepartie, l'entreprise de Sam Altman peut utiliser les services cloud proposés par Microsoft avec Azure. Ces derniers mois, le géant technologique n'a pas caché son intérêt de se rapprocher un peu plus d'OpenAI.

L'organisation est actuellement en pourparlers avancés pour vendre une partie des actions détenues par ses employés. L'ensemble des actions de l'entreprise seraient évaluées entre 14 et 20 milliards de dollars selon les estimations.

GPT-3, DALL-E 2, ChatGPT, ces outils qui font la renommée d'OpenAI

C'est en juillet 2020 qu'OpenAI lance GPT-3, un modèle de langage performant composé de 175 milliards de paramètres. À sa sortie, il devient le plus grand modèle de langage jamais entraîné. Cet outil peut être utilisé par les développeurs pour mettre au point des applications de traitement du langage naturel. C'est ce qu'à notamment fait Microsoft pour permettre aux programmeurs novices de coder en langage naturel.

Grâce à GPT-3, OpenAI a pu mettre au point deux nouvelles applications qui ont fait parler d'elles. Tout d'abord, DALL-E 2. Il s'agit d'un générateur d'images qui prend en compte les éléments d'une image afin d'en fournir son agrandissement. Un utilisateur peut fournir une description textuelle de ce qu'il attend du modèle et l'IA va générer une image en prenant en compte toutes les caractéristiques énumérées précédemment. L'outil est disponible sous la forme d'une API depuis novembre 2022.

Mais surtout, l'application ChatGPT. Ce chatbot a la particularité d'exploiter une amélioration de GPT-3, une sorte de GPT-3,5 qui laisse présager l'arrivée de GPT-4 dans les prochains mois. Un utilisateur a la possibilité de poser une question à l'intelligence artificielle qui va par la suite lui répondre avec le plus de précisions possible. Tout cela est réalisable grâce à l'apprentissage par renforcement qui se souvient de ses erreurs afin de les éviter ou de ses bonnes réponses afin de les fournir à nouveau si besoin.

Ces deux outils ont eu un succès fou cette année. Un mois après son lancement en bêta, OpenAI comptait plus d'un million d'utilisateurs pour DALL-E 2. Pour ce qui est de ChatGPT, de nombreux internautes se sont amusés à utiliser le chatbot pour lui poser des questions diverses et variées. C'est en facturant quelques centimes d'euros la génération de textes ou d'images qu'OpenAI se rémunère.