Lors de sa conférence annuelle en Inde baptisée Google for India, le géant du Web a présenté, ce lundi 19 décembre, une intelligence artificielle dont l’objectif est de déchiffrer l’écriture parfois illisible des médecins sur les ordonnances.

Un modèle basé sur l’apprentissage automatique

La technologie peut être comparée à Google Lens, un outil de reconnaissance d'objets alimenté par l'IA. Il peut être utilisé pour détecter des objets, mais également pour traduire des langues en temps réel. D’ailleurs, l'application est d’ores et déjà capable de transcrire numériquement des notes manuscrites.

Dans la même catégorie

L’idée de Google avec son prototype dévoilé en Inde est d’aider les patients mais également les pharmaciens, avec qui elle collabore sur le projet, à bien lire les ordonnances rédigées, parfois à la hâte, par les médecins. Dans un billet de blog, la firme de Mountain View déclare :

« Nous avons annoncé aujourd'hui un modèle d'IA et d'apprentissage automatique de pointe capable d'identifier et même de mettre en évidence les médicaments dans les ordonnances manuscrites. Il s'agira d'une technologie d'assistance pour la numérisation de documents médicaux manuscrits, qui permettra d'augmenter le nombre de personnes présentes dans la boucle, comme les pharmaciens. Toutefois, aucune décision ne sera prise sur la seule base des résultats fournis par cette technologie ».

Dans cette vidéo, Google dévoile comment l’IA est capable de détecter trois noms de médicaments dans une ordonnance :

L’importance du marché indien pour Google

Le marché indien est considéré comme essentiel par Google, où l’entreprise dispose d’environ 500 millions d’utilisateurs. En plus de ce modèle, la société a également présenté une technologie unique et unifiée couvrant plus de 100 langues indiennes, tant pour la parole que pour le texte, afin de permettre aux prochains millions d'individus du marché sud asiatique d'accéder à Internet.

Bien que l’entreprise multiplie les efforts en Asie, elle est également confrontée à des obstacles importants, notamment en Inde. Les autorités du pays l’accusent en effet de comportement monopolistique à cause de l'installation automatique du Play Store sur ses téléviseurs intelligents. Le système d’exploitation Android est également dans le viseur du gouvernement indien, qui lui reproche de réduire « la capacité et l'incitation des fabricants d'appareils à développer et à vendre des appareils fonctionnant avec des versions alternatives d’Android ».