C'est officiel : Meta abandonne sa division « Connectivity ». Une unité spécialisée dans les technologies capables d'apporter une connexion Internet grâce aux satellites et aux drones. C'est un coup dur pour le groupe de Mark Zuckerberg, qui semble abandonner ses projets les uns après les autres.

Meta va fermer Connectivity

C'est de manière très discrète que Meta a annoncé la fermeture de Connectivity. Pendant près de 10 ans, plusieurs milliers de personnes ont œuvré au sein de cette division pour expérimenter de nouvelles technologies en matière d'Internet et de télécommunications, qu'il s'agisse de satellites, de drones, d'applications ou d'autres infrastructures plus traditionnelles. Le personnel de Meta Connectivity, ou ce qu'il en restera après les licenciements à venir, seront répartis sur d'autres divisions.

Dans l’euphorie d’une croissance exponentielle, la société a massivement embauché et a recruté plus de 27 000 employés en 2020 et 2021 combinés, et 15 344 autres au cours des 9 premiers mois de l'année 2022. C'était certainement trop. Le retour de bâton est brutal. Au troisième trimestre, Meta a vu son chiffre d’affaires chuter pour la deuxième fois consécutive, de plus de 50 %. L’entreprise cherche à réduire ses dépenses par tous les moyens possibles et la fermeture de Connectivity est l'un de ces moyens.

Cependant, l'abandon de ce projet est très symbolique. Lancé en 2014, Connectivity devait permettre à Facebook (devenu Meta depuis) de se différencier et de prouver au monde qu'il n'était pas juste un réseau social, mais bien une entreprise à caractère universel. L'origine de la création de cette division remonte aux tentatives faites il y a une dizaine d'années pour apporter une connexion Internet dans les pays et les régions en développement.

À l'époque, Connectivity a suscité de vives controverses. Pourquoi une entreprise américaine devrait intervenir pour résoudre les problèmes des pays en développement ? En 2015, l'entreprise a révélé les plans d'un drone nommé Aquila, qui aurait utilisé des lasers pour connecter les habitants des zones reculées. Cet ambitieux projet a connu quelques années difficiles. Il a finalement été abandonné en 2018. Dans le même temps, les équipes de Connectivity avaient prévu de lancer des drones en orbite terrestre basse. Cela n'a jamais eu lieu.

La division Connectivity de Meta a également travaillé avec le Telecom Infra Project pour créer de nouveaux logiciels, matériels et normes dans l'objectif de rendre « les réseaux de télécommunications plus accessibles et plus faciles à entretenir ». Comme Google, Meta a aussi investi dans des câbles sous-marins qui servent notamment leurs propres objectifs. Difficile de dire si ces efforts seront poursuivis et financés.