Elon Musk n'est plus la personne la plus riche du monde. Il a récemment cédé son titre à un français. Le grand patron et fondateur de LVMH, Bernard Arnault.

Bernard Arnault passe devant Musk

En début de semaine, le cours des actions de Tesla ont clôturé en baisse d'environ 6,3 % sur la journée et leur valeur a diminué, en partie à cause d'une vente qui s'est accélérée avec l'acquisition de Twitter par Musk pour 44 milliards de dollars. La fortune d'Elon Musk était en grande partie liée aux actions Tesla. En à peine deux ans, le cours des actions Tesla a bondi de plus de 1 000 %. Il possède 14 % des actions chez Tesla, dont la valeur marchande totale s'élève à 530 milliards de dollars, et plus de 40 % chez SpaceX.

De son côté, Bernard Arnault possède un peu plus de 60 % des actions (avec droit de vote) chez LVMH et celles-ci n'ont perdu que 1,5 % de leur valeur en 2022. Sa fortune est donc aujourd'hui estimée à 188,6 milliards de dollars, selon Forbes, tandis que celle de Musk est de 176 milliards de dollars. L'homme d'affaires indien Gautam Adani (134,8 milliards), à la tête d'un conglomérat, figure à la 3e place, tandis que Jeff Bezos (115,3 milliards), fondateur d'Amazon, est à la 4e place.

Cela permet au PDG de LVMH de passer devant Elon Musk dans le classement des personnes les plus riches du monde. En réalité, tout dépend du cours de la bourse et les deux hommes sont au coude-à-coude. Il faut dire que LVMH Ne connaît pas la crise. Le premier groupe de luxe mondial connaît un chiffre d'affaires record : plus de 56 milliards d’euros sur les trois premiers trimestres de 2022. Cela représente une hausse de 28 % par rapport à la même période en 2021.

Fondé à la fin des années 80 par Bernard Arnault lui-même, LVMH s’est diversifié au fil des années et a su se renouveler : maroquinerie (Louis Vuitton), mode (Dior ou Céline), champagnes (Veuve Cliquot et Dom Pérignon). Un empire familial à la tête de 200 000 salariés dans le monde et donc un PDG fraîchement élu « homme le plus riche du monde ». À titre personnel, Arnault paie ses impôts en France et il estime « participer à la richesse nationale ».