Microsoft a annoncé le 12 décembre 2022 la signature d'un partenariat stratégique sur 10 ans avec l'opérateur de la bourse londonienne, le London Stock Exchange Group (LSEG). Pour obtenir cette participation dans la Bourse de Londres, l'entreprise s'est rapprochée du fonds d'investissement Blackston et de l'agence de presse Thomson Reuters.

Microsoft fait un pas de plus vers le marché de la data financière

Dans le cadre de la collaboration liant le London Stock Exchange Group et Microsoft, ce dernier va prendre une participation de 4 % dans l'opérateur boursier. Cela correspond à un investissement de 1,75 milliard d'euros. Parallèlement à cet achat de parts de la bourse de Londres, le vice-président chargé du cloud et de l'intelligence artificielle de Microsoft, Scott Guthrie, devrait intégrer le conseil d'administration de LSEG.

Si la firme de Satya Nadella a décidé de se rapprocher de l'opérateur bousier britannique, c'est parce qu'elle sait que son investissement devrait être lucratif sur le moyen/long terme. « Les avancées dans le cloud et l’IA transformeront fondamentalement la manière dont les institutions financières recherchent, interagissent et effectuent des transactions sur toutes les classes d’actifs, et s’adaptent aux conditions changeantes du marché », a déclaré le PDG.

Inévitablement, les bourses sont dans l'obligation de gérer un grand nombre de données, constamment mises à jour. Les informations se croisent, et les connaître le plus rapidement possible est un enjeu crucial pour tous les acteurs du monde de la finance. Les géants technologiques le savent et n'hésitent pas à proposer leurs services aux plateformes boursières qui en ont besoin. Une aubaine pour Microsoft qui voit par ailleurs ses activités cloud prendre le dessus sur ses activités historiques en termes de revenus.

Les plateformes boursières migrent de plus en plus vers le cloud

David Schwimmer, le directeur général de la bourse de Londres a affirmé que « ce partenariat stratégique était une étape importante dans le parcours de LSEG pour devenir le leader mondial des infrastructures de marché et des données financières, et transformera l'expérience de nos clients ». La LSEG pourra bénéficier des dernières technologies proposées par Microsoft afin de conforter sa place dans le marché de la data financière.

L'opérateur devrait dépenser au minimum 2,9 milliards d'euros sur les dix prochaines années afin d'avoir accès aux services cloud proposés par Microsoft Azure. Il aura ainsi la possibilité de déployer sa plateforme qu'il a pu développer en rachetant pour 27 milliards de dollars Refinitiv. Ce prestataire de services de data financière compte plus de 40 000 clients dans le monde et était considéré jusqu'alors comme l'un des acteurs émergents du secteur.

Microsoft n'est pas la première entreprise à s'intéresser à des plateformes boursières. En novembre 2021, Google avait investi 1 milliard d'euros dans le Chicago Mercantile Exchange (CME) pour un contrat similaire d'une durée de dix ans. Amazon s'est rapproché du Nasdaq, le marché des valeurs technologiques, basé à New York. Selon Les Echos, l'EuroNext, l'opérateur boursier européen n'a pas encore fait le choix de migrer ses données sur le cloud.