L'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom) a procédé, le 7 décembre 2022, au lancement de son appel à candidatures afin d'attribuer deux fréquences de la TNT. Si à l'heure actuelle, ces deux canaux appartiennent à TF1 et M6, tous deux candidats à leur succession, l'homme d'affaires Xavier Niel pourrait être intéressé.

TF1, M6 candidat à leur succession, NJJ Médias de Xavier Niel dans leur sillage

Pour TF1 et M6, le contrat de diffusion qui leur permettait d'avoir accès au Canal 1 et 6 de la télévision numérique terrestre (TNT) va arriver à expiration à la fin du mois de mai 2023. L'Arcom qui s'occupe de l'attribution des fréquences a donc lancé son appel à candidatures afin de combler ces canaux. Bien entendu, les deux groupes historiques de la télévision française ont candidaté afin de récupérer leur fréquence respective.

Toutefois, un nouvel acteur pourrait être intéressé pour récupérer l'un de ces canaux selon les informations du journal Les Échos. Il s'agit de Xavier Niel avec sa holding NJJ Médias qui appartient à son groupe Iliad qui a toujours rêvé d'obtenir un canal de diffusion sur la TNT. Lors de l'échec du projet de fusion entre TF1 et M6, sa firme avait fait une proposition de rachat à la sixième chaîne en s'associant avec le groupe MediaForEurope de la famille Berlusconi. Toutefois, Bertelsmann, société détentrice de M6, a décidé de conserver la chaîne.

Le 29 novembre 2022, plusieurs représentants de la firme se sont rendus à l'audition précédant le lancement de la procédure d'appel à candidatures pour les autorisations de fréquence. Maxime Lombardini, vice-président d'Iliad et François Sureau, avocat représentant NJJ Médias, ont immédiatement évoqué le manque de diversité et de créativité dans les offres existantes sur la TNT. De plus, ils n'ont pas hésité à demander un délai plus conséquent pour pouvoir candidater. Alors que l'Arcom souhaitait que les volontaires puissent acter leur candidature au plus tard mi-janvier, NJJ Médias demande un mois supplémentaire.

Les candidats ont un mois et demi pour rendre leur dossier de candidature à l'Arcom

Malgré leur demande et les arguments de leur avocat précisant que le calendrier ne leur laissait guère le temps de présenter un projet fourni et précis, l'Arcom est resté sur sa position. L'autorité attend l'officialisation des candidats au plus tard, le 16 janvier 2023, et leur laisse une semaine supplémentaire, soit jusqu'au 23 janvier 2023 afin de déposer leur dossier.

Depuis 1986, cet appel à candidatures est le premier ouvert à la concurrence pour ce qui est des chaînes historiques, à savoir TF1, M6 et France Télévisions. L'intérêt pour le public, la prise de mesures pour la protection des différents publics, l'engagement en matière de soutien à la création audiovisuelle et la contribution au pluralisme de l'information restent les critères d'attribution principaux. C'est d'ailleurs pour confirmer sa position quant au dernier critère sur le pluralisme de l'information que Xavier Niel s'est positionné pour le rachat d'Editis, une société d'édition appartenant à Vivendi.

Pour cet appel à candidatures, l'Arcom souhaite également que les candidats prennent des mesures en lien avec l'éducation aux médias, la citoyenneté numérique, la protection de l'environnement et la lutte contre le changement climatique. Avec ces nouvelles lignes, des groupes comme celui de Xavier Niel pourraient potentiellement faire la différence.