Selon une récente étude menée en Chine, l'arrivée massive des robots industriels a des effets indésirables sur le marché de l'emploi. Les chercheurs constatent qu'ils provoquent du chômage et la baisse des salaires.

L'impact des robots sur le marché de l'emploi en Chine

L'étude menée par Osea Giuntella (Université de Pittsburgh), Yi Lu (Université de Tsinghua) et Tianyi Wang (Université de Toronto) et publiée par le National Bureau of Economics Research, met en évidence les effets des robots industriels sur les travailleurs et leurs familles. Ils se sont concentrés sur des données chinoises, car en en 2014, le président chinois Xi Jingping a appelé à une révolution robotique pour stimuler la fabrication industrielle. La Chine a débloqué des milliards de yuans pour accélérer l'automatisation de ses usines.

Ils ont également cherché à examiner l'impact des robots sur les économies émergentes. La Chine est le pays qui possède le plus grand nombre de robots industriels au monde : environ 943 200 unités. Les chercheurs précisent que si on compare le nombre de robots au nombre d'habitants, la Corée du Sud, Singapour, le Japon, l'Allemagne et la Suède sont les pays qui comptent le plus de robots pour 10 000 employés. Ensuite viennent les États-Unis, Taïwan et la Chine. Les chercheurs affirment que les investissements dans les robots industriels ont aidé la Chine à accroître sa productivité.

Cependant, leur étude montre que l'automatisation affecte les perspectives économiques de centaines de millions de travailleurs chinois, notamment dans le secteur industriel. Ils affirment que 77 % des emplois chinois sont susceptibles d'être automatisés. À titre d'exemple, ils citent l'entreprise de fabrication industrielle Foxconn, notant qu'entre 2012 et 2016, le fabricant de l'iPhone a remplacé plus de 400 000 emplois en Chine par des robots dans le cadre d'un effort visant à atteindre 30 % d'automatisation des usines.

Les auteurs affirment avoir trouvé « des effets négatifs significatifs de l'exposition aux robots sur l'emploi et les salaires ». La présence de robots industriels augmente la probabilité pour un travailleur de quitter la population active. Ils ont également constaté que les robots réduisent le revenu horaire. Les personnes concernées, principalement des hommes peu qualifiés ont donc tendance à travailler plus longtemps pour compenser la baisse de salaire. Ou bien ils s'endettent. La conséquence directe est une augmentation des emprunts (+10 %) qui permet aux familles de maintenir une consommation constante.