Les ambitions d’Apple pour entrer sur le marché de l’automobile étaient-elles trop grandes ? L’an dernier, des articles prévoyaient qu’Apple lancerait une voiture entièrement autonome en 2025, selon Bloomberg l’entreprise revoit ses plans à la baisse. D’après les dernières informations du média américain, publié le 6 décembre 2022, le véhicule électrique sera retardé d’un an et offrira une semi-autonomie.

Des ambitions trop élevées pour Apple

La marque à la Pomme souhaitait marquer le marché de l’automobile avec son véhicule, baptisé Titan. En plus de ne pas avoir de conducteur, la voiture devait être sans volant, ni pédale avec des sièges en format limousine. Finalement, les ingénieurs, après des années de développement, ne pensent plus que cette vision soit possible si la voiture n’est pas entièrement autonome.

Dans le détail, Bloomberg annonce que la voiture pourrait coûter plus de 100 000 dollars pour un lancement en 2026. Le prix prévu à 120 000 dollars a été réajusté. En effet, pour ne pas subir le même sort que Tesla, Apple ne souhaite pas vendre un système autonome qui ne l’est pas complètement. Le modèle de la marque à la Pomme devrait être uniquement autonome sur les autoroutes, à l’instar des options d’aide à la conduite de General Motors ou de Ford. Ce système de conduite partielle sera différent du système de caméra de la société d’Elon Musk. L’entreprise de Tim Cook se reposera sur des capteurs LiDAR et des radars.

La marque à la Pomme prévoit également d’équiper son véhicule d’un système portant le nom de code Denali. La puissance de ce logiciel serait équivalente à 4 ordinateurs combinées.

Le projet Titan subit un nouveau revers après avoir connu plusieurs remaniements depuis son lancement en 2014. L’année dernière, l’ingénieur responsable des équipes, Doug Field, a quitté l’entreprise pour se diriger vers Ford après trois ans de travail. Il a été remplacé, en juillet 2021, par Kevin Lynch anciennement ​​chargé du développement des produits Apple Watch.

Du rêve à la réalité, les ambitions d’une voiture entièrement autonome semble encore très loin. Depuis la précédente décennie, les géants de la tech et ceux de l’automobile n’ont pas réussi à créer un modèle suffisant pour être commercialisé. Le contexte économique n'a pas, non plus, arrangé la situation puisque les sociétés spécialisées perdent de la valeur ou déposent le bilan comme Argo AI. Afin d’éviter une telle déroute, Apple mise sur une voiture électrique semi-autonome, une technologie déjà mature, pour son entrée sur un marché de l’automobile vieux d’un siècle.