D'après une récente étude de GroupM, le marché publicitaire mondial va atteindre les 850 milliards de dollars en 2023. Cela représenterait une croissance de 5,9 % entre 2022 et 2023.

Le marché publicitaire reste sur la marche avant

GroupM, l'agence média leader à travers le monde, prédit une grande résilience au marché publicitaire. En effet, si la cadence risque de légèrement ralentir, le marché de la publicité ne devrait pas pour autant faiblir. D'après les estimations du groupe, la croissance du secteur devrait s'établir à 5,9 %, contre 6,5 % entre 2021 et 2022. Si ces chiffres se confirment, le marché devrait atteindre les 855 milliards de dollars.

Pour Olivier Baconnet, directeur des investissements médias chez GroupM en France, « cette croissance va être très orientée sur le digital qui va rester particulièrement plébiscité par les annonceurs ». Ce n'est pas une surprise. Néanmoins, la part des formats numériques sur le marché publicitaire est de plus en plus importante. Le digital devrait représenter 68,5 % de l'ensemble des publicités en 2023. La proportion la plus forte de l'histoire, qui pourrait même atteindre les 70 % en 2025.

Cependant, le ralentissement des investissements publicitaires se confirme en France. Pour notre pays, GroupM prévoit une hausse de 6,3 % en 2023, soit 23,7 milliards d’euros d’investissements, après + 26 % en 2021 et + 7,6 % en 2022. Oliver Baconnet précise que « l’incertitude demeure pour le marché publicitaire en 2023. Nous anticipons tout de même une croissance sur le marché français, avec un début d’année timide puis un retour plus favorable au second trimestre, selon l’évolution du contexte international actuel ».

Selon lui, 2023 sera une année de transition avant de retrouver un certain dynamisme sur le marché en 2024, notamment avec la perspective des JO de Paris. Les prédictions de GroupM montrent que malgré le contexte économique et géopolitique, certains marchés montrent une certaine « résilience dans leurs investissements ». Sur les 62 marchés étudiés, seulement la moitié ont diminué leurs prévisions de croissance pour l'année qui arrive, en dépit du contexte actuel.

Près d’un tiers, soit 19 marchés, ont revu leurs prévisions à la hausse, et 12 marchés restent sur des prévisions neutres. En décembre 2021, la croissance mondiale du marché publicitaire avait été estimée à 9,7 % pour l'année 2022. Finalement, celle-ci a été revue à la baisse et devrait atteindre les 6,5 %. Un changement notamment du à « la décélération en Chine », un marché qui représentait 20 % des recettes publicitaires totales en 2021.