Ce lundi, le groupe d’édition et de médias suédois Bonnier, premier acteur de l’information en Suède avec sa filiale « Bonnier News », a annoncé le dépôt d’une offre publique d'achat (OPA) sur le service d’abonnement aux journaux et aux magazines numériques suédois, Readly. Ce dernier, et Cafeyn, sont les deux leaders des kiosques de presse digitale en Europe.

« Partenariat stratégique » entre Bonnier et Cafeyn

Selon le communiqué il s’agit d’un « partenariat stratégique » entre Bonnier et Cafeyn. Si l’OPA se réalise, le kiosque à journaux numérique va emporter les activités, non scandinaves, de son concurrent Readly. L’année dernière, le média suédois a fait son apparition sur le marché français en rachetant le kiosque numérique ePresse.

Cette transaction pourrait permettre à Cafeyn de prendre la main sur ePresse et de continuer à consolider son modèle. Récemment, l’application française a développé son offre afin de répondre au mieux aux nouvelles façons de consommer l’information. Le média numérique français compte un peu plus de 2,5 millions d’utilisateurs actifs d’après Les Echos, et rayonne en France, au Royaume-Unis, aux Pays-Bas et au Canada. Readly n’est pas en reste et compte pas loin de 447 000 abonnés dans 50 pays différents. Parmi eux, l’Allemagne et le Royaume-Unis sont les principaux marchés.

Si les deux plateformes arrivent à être réunies, c’est plus de 7 000 publications qui seront disponibles à travers le globe. Si cette fusion a bien lieu cela va permettre de former un « champion européen », un « leader mondial des services de streaming d'information en dehors de la région scandinave ».

Rien n’est encore acté

Le choix de Bonnier a surpris puisque près des trois quarts des activités de Readly reviendraient à Cafeyn. Le premier acteur de l'information en Suède, qui compte plus de 2 millions d’abonnés, a informé qu’il souhaite accentuer son marché national. À ce titre, il compte sur l’association de ses journaux et de sa plateforme en ligne pour fidéliser son lectorat et attirer de nouveaux abonnés.

Encore faut-il que l’OPA se concrétise. Pour cela 90 % des actionnaires doivent répondre positivement à la proposition de Bonnier. La période d’acceptation de l’offre débute le 8 décembre 2022 et se termine le 13 janvier 2023.

La mise en place de cette OPA intervient alors que Readly semble être sur une mauvaise pente : le média numérique suédois affiche un résultat négatif sur les trois premiers trimestres de l’année 2022 (8,3 millions d’euros). De son côté, Cafeyn, est « en pleine croissance et rentable » selon son fondateur Ari Assuied. Le service de presse en ligne désir devenir une « plateforme multiformats » en développant notamment le secteur de l’audio. La récupération des activités du média suédois serait une aubaine pour le kiosque numérique français.