Les vagues de licenciements touchent l’ensemble du secteur de la tech américaine, mais aussi les médias. Dernière entreprise emportée par ce vent mauvais, CNN a indiqué, le 2 décembre, devoir se séparer d’une centaine de salariés. La raison de ce remaniement d’effectif évoquée par la chaîne de télévision américaine est une restructuration des divisions de la société.

Des centaines de salariés sur le départ

C’est dans une note adressée à l’ensemble du personnel que Chris Licht, président-directeur général de CNN, a annoncé la nouvelle. Il écrit que « l’objectif est de diriger nos ressources pour mieux servir et accroître les audiences de nos programmes et produits d’information ». Pour y parvenir, il explique que CNN va devoir « réduire les postes ouverts, réorganiser ses flux de travail et aligner son personnel, ses investissements et ses priorités autour de trois grands axes stratégiques : la programmation, la collecte d’informations et le numérique ».

Une source anonyme proche du dossier a indiqué à CNBC que ces licenciements ne concerneraient qu’un « pourcentage à un chiffre » du personnel, amenant le nombre d’employés remerciés à moins de 400. À ce jour, 4 400 personnes travaillent pour la chaîne de télévision américaine.

Plusieurs branches remaniées

Dans sa note interne, Chris Licht présente les différents changements qui vont être mis en place au sein du groupe CNN. Tout d’abord, HLN, la chaîne d’information en continu, ne produira plus de programmes en direct et diffusera en simultané CNN This Morning dès le 6 décembre. HLN Crime va être contrôlé par Warner Bros. Discovery, maison mère de CNN.

La branche internationale, CNN International, va remplacer l’une de ces émissions par une diffusion simultanée de CNN US. L’entreprise cherche cependant à élargir l’audience de sa chaîne hispanophone, CNNE. Chris Licht souligne que « nous cherchons à développer une plateforme numérique beaucoup plus robuste pour CNNE, dans le but de la lancer en 2024 ».

Du côté de la rédaction pour son site d’information, CNN prévoit « une restructuration, en réalignant nos ressources pour renforcer les effectifs dans certaines unités et dans davantage de régions du pays pour couvrir plus largement les États-Unis ». Toutefois, CNN précise qu’elle fera moins souvent appel à des journalistes indépendants et « s’appuiera davantage sur nos journalistes ».

Enfin, plusieurs divisions non journalistiques de la société sont également impactées. Les équipes chargées de la programmation et du marketing créatif vont être réduites. La recherche va être repensée « afin de concentrer les ressources sur les activités principales de CNN ».

Chris Licht se dit attristé par ces départs nécessaires, « à nos collègues qui nous quittent, je tiens à exprimer ma gratitude pour votre service dévoué et inlassable et pour vos nombreuses contributions à CNN ». Il conclut que « les changements que nous apportons aujourd’hui sont nécessaires et nous rendront plus forts et mieux placés pour faire de gros paris à l’avenir sans craindre l’échec ».