Le cofondateur Le Hong Minh a déclaré dans une interview récente relayée par Bloomberg qu’il souhaite accroître l’expansion de Vietnamese technology company (VNG) à l’international. Parmi ses services, la start-up vietnamienne propose des jeux, des messageries, des vidéos et de la musique, qui ont le potentiel de concurrencer Tencent selon le président-directeur de l’entreprise. Pour arriver à ses fins VNG va appuyer le développement des jeux vidéo ainsi qu'agrandir le secteur de l'intelligence artificielle et du cloud computing.

VNG avance doucement mais sûrement

La start-up vietnamienne mène son bonhomme de chemin, en ayant des résultats satisfaisants sur son marché national qui compte environ 100 millions de personnes, contre des géants mondiaux tels que Facebook. Ce pays communiste, plus connu pour son industrie textile et l'agriculture, mise gros sur l’étranger. Si le succès est présent, cela serait une étape cruciale pour le Vietnam entier.

Le cofondateur n’a pas évoqué directement son intention d’être cotée aux États-Unis mais il a déclaré « nous voulons être une entreprise technologique mondiale [...] Nous devons donc jouer sur le même terrain de jeu et accéder à la base d’investisseurs la meilleure et évidemment la plus exigeante au monde », ce qui semble aller dans ce sens. Une introduction en Bourse aux États-Unis pourrait permettre à VNG, qui est devenue l’une des startups les plus scrutées du pays, de devenir la première entreprise technologique vietnamienne à être cotée en Amérique.

La branche de jeu de la société, baptisée VNGGames, est « la clé de son expansion internationale » a indiqué Le Hong Minh, président-directeur de la startup. De fait, VNG a fait ses débuts, en 2004, en tant qu’éditeur de jeux. Depuis, elle édite et développe ses propres titres ainsi que des versions locales de succès internationaux.

Peu après, elle a commencé à élargir son « éventail de services » comme le partage de musique, le streaming vidéo ou la messagerie. Cette dernière nommée Zalo, a connu un succès rapide en dépassant Facebook Messenger, dès 2020, au Vietnam, selon Le Hong Minh. Le ministère de l’Information et des Communications local a publié des chiffres en février 2022, en comparant le nombre d’utilisateurs des deux messageries, Zalo comptait 74,7 millions d’utilisateurs actifs mensuels contre 67,8 millions pour Messenger.

Le cofondateur de VNG est plein d’espoir concernant l'avenir de sa startup

En 2020, l’industrie des jeux vidéo à générer pas loin de 139,9 milliards de dollars, et ça les entreprises l’ont bien compris. Le marché mondial est déjà dominé par des leaders mondiaux tels que Tencent, Sony ou Microsoft. Ils ont de gros budgets de développement et de marketing que pourrait avoir du mal à rattraper VNG. Alec Tseung, partenaire de KT Capital Group, une société d'investissement basée à Hong Kong, a rapporté à Bloomberg, « VNG devrait mériter plus d’attention des investisseurs en raison de sa ressemblance frappante avec celle de Tencent, avec des entreprises dans les jeux en ligne, la messagerie sociale, la fintech, le commerce électronique ».

Cela ne semble pas effrayer le cofondateur de la société qui reste confiant quant au futur de VGN sur le marché étranger et qui a indiqué « à l’avenir, le Vietnam ne sera pas seulement connu pour le café et la fabrication [...] Nous pouvons renforcer les capacités et les personnes et fournir des services à l’industrie technologique mondiale ». Aujourd’hui VNG a des utilisateurs dans plus de 130 pays et le cofondateur espère « avoir 320 millions de clients dans le monde en 2023 ».

Pour obtenir les résultats souhaités, Le Hong Minh s'inspire de ce qu’il se fait en Californie et il a adopté le look « Silicon Valley » pour les bureaux de la société. Ainsi, il y a trois ans VNG a déménagé dans un nouveau bâtiment qui contient : des plantes, du café, une salle de sport et des « poufs » sur lesquels les employés peuvent travailler. Selon le fondateur, son entreprise a permis d'insuffler un nouveau mouvement pour démocratiser le développement des jeunes pousses. La preuve : le Vietnam attire de plus en plus d’investisseurs.