Dans le cadre d'une étude réalisée par l'entreprise de visioconférence Zoom et le site de référencement d'offres d'emploi Indeed, un classement des villes françaises proposant le plus d'offres à distance a été révélé ce 1er décembre. Le rapport met également en évidence l'essor du télétravail en France et en Europe sur les trois dernières années.

Une augmentation non négligeable des offres d'emploi à distance ou hybride

Avec les confinements successifs liés à la propagation du virus Covid-19 tout au long de l'année 2020, les entreprises ont dû trouver des solutions pour que leurs employés puissent continuer à travailler. Si certains ont opté pour le chômage partiel, ne pouvant pas faire autrement, de nombreuses firmes du secteur tertiaire ont fait le choix du télétravail et ont adapté leurs outils du quotidien pour réussir à travailler de chez soi.

« Avant la pandémie, la population active de la France disposait d'un accès au télétravail plus restreint que ses voisins européens » précisent Zoom et Indeed dans leur communiqué. Toutefois, depuis trois ans, les choses ont changé et les offres d'emploi à distance ou en mode hybride, quelques jours en télétravail, les autres en présentiels, sont devenues plus fréquentes. Les deux firmes ont utilisé leurs données pour effectuer une analyse de ces offres entre février 2020 et septembre 2022.

La France était en retard sur le télétravail par rapport aux autres pays européens, mais ce n'est plus le cas

Entre le début de la pandémie et la reprise du travail sans restriction en France, de nombreuses entreprises implantées dans des villes moins peuplées que celles du top 10 Français ont décidé d'embaucher de nouveaux employés à distance.

Carte de la France mettant en évidence les villes où les offres de travail à distance sont les plus nombreuses.

En France, des villes comme Brest, Annecy, Saint-Étienne, Rennes ou encore Montreuil et Boulogne-Billancourt en région parisienne, peuvent être considérées comme des Zoom Towns. Image : Zoom, Indeed.

Brest la ville est qui arrive en tête du classement avec une augmentation de 668 % du nombre d'offres d'emploi en télétravail entre 2020 et 2022. Dans le classement, Nice arrive septième, Toulouse huitième, Montpellier onzième, Nantes, douzième, Marseille treizième ou encore Lille seizième. Certaines entreprises implantées dans ces villes n'hésitent pas à faire appel à des employés vivant ailleurs. « Cette tendance peut contribuer à la régénération des zones rurales et suburbaines et réduire la pression trop importante des demandes de logement telles que celle que connaît actuellement la ville de Rennes », précise l'étude.

En Europe, l'Allemagne est leader dans le travail à distance

Alors qu'elle était en retard à d'autres pays européens, la France a réussi à inverser la tendance. Si l'Angleterre était en avance dans le domaine du télétravail, les efforts d'adaptation mis en place en hexagone ont porté leurs fruits puisque le pays propose un nombre d'offres d'emploi équivalent à ce qui peut être disponible outre-Manche. Néanmoins, l'Allemagne reste devant dans ce secteur, ses villes ayant même quadruplé leurs nombres d'offres par rapport à 2020. Le pays est tellement en avance qu'une taxe télétravail a été proposée par des économistes allemands afin de soutenir les revenus des personnes ayant des emplois précaires.

« La question pour les entreprises n'est plus de savoir si la demande de télétravail va perdurer, car les tendances observées montrent que c'est une certitude. Les sociétés qui ne suivent pas les attentes des salariés en matière de flexibilité au travail en paient d'ores et déjà le prix lorsqu'elles doivent recruter, et même simplement pour fidéliser leurs collaborateurs existants » remarque Alexandre Judes, économiste pour le Hiring Lab d'Indeed France. Le travail à distance se démocratisant de plus en plus, bouscule le marché de l'emploi en France.