Le métier de designer connaît de grands bouleversements depuis quelques années. Selon une récente étude réalisée par Designers Interactifs et The Product Crew, et relayée par Figma le 28 novembre 2022, ce métier est le deuxième plus rémunérateur sur le marché de l'emploi en France.

Les grandes évolutions du métier de designer

Il y a à peine 5 ans, il n'était pas si courant d'intégrer un designer dans une équipe interne. La coutume voulait plutôt que l'entreprise travaille avec un indépendant ou une agence. Jugé autrefois comme « un poste rare », le métier de designer a connu en quelques années une croissance exponentielle. De plus en plus d'entreprises estiment que recruter un designer interne est indispensable pour travailler l'image de marque. C'est une profession qui ne connaît pas la crise : 33 % des designers salariés travaillent dans une startup et 18 % en agence. En 2017, ils étaient 51 % à travailler en agence.

D'après l'étude réalisée par les équipes de Designers Interactifs et The Product Crew sur le thème de la profession de designer, le métier est aujourd'hui le deuxième plus rémunérateur en France. en effet, le baromètre « Emploi & salaires des designers » révèle une augmentation significative des salaires pour ce métier. On constate qu'il y a 5 ans, un designer junior pouvait espérer une rémunération brut annuelle entre 28 k et 35 k€. En 2022, il peut espérer entre 35 k et 45 k€. Les professionnels avec 10 années d'expérience peuvent voir leur rémunération grimper jusqu'à 70 k€ par an.

Figma précise que « les équipes de design au sein des entreprises, côté marque donc, ont augmenté de 58 % au cours des trois dernières années ». Il y a en réalité une véritable prise de conscience de l’intérêt du design, et cela instaure un climat très favorable pour le métier de designer. L'étude précise que les intentions de recrutement pour le début 2023 pourraient être en diminution par rapport à 2022, tant les dernières années ont été exceptionnelles. Pour ce métier aussi, les entreprises ont du mal à recruter. En France, seulement 27 % des entreprises estiment avoir « bien réussi » à recruter un designer.

Pour y parvenir, les marques doivent absolument « montrer les signes d’une bonne culture design ». C'est primordial pour espérer attirer les talents. En France, cette culture existe et séduit les designers. Sans surprise, les entreprises qui s’investissent dans la QVT et le bien-être au travail sont également deux fois plus susceptibles de « bien recruter ».