Réduire coûte que coûte l'addiction aux jeux vidéo chez les jeunes de moins de 18 ans. C'était l'objectif des autorités chinoises... quitte à les priver de jouer plus de 3 heures par semaine et à imposer au passage des limitations sévères aux grands acteurs locaux de l'industrie, comme Tencent ou NetEase. On apprend cette semaine de CNBC que la Chine serait globalement satisfaite des résultats de sa politique en la matière, suffisamment du moins pour laisser entrevoir un relâchement progressif des restrictions appliquées au secteur vidéoludique.

Ce mardi, le cabinet d'études CNG et le Comité de groupe de l'industrie du jeu en Chine (affilié à l'autorité chinoise de régulation de l'édition de jeux vidéo), ont ainsi publié un rapport dans lequel ils se félicitent des progrès réalisés dans la réduction de la dépendance aux jeux chez les mineurs. On y apprend notamment que plus de 70% des jeunes de moins de 18 ans jouent désormais moins de 3 heures par semaines aux jeux vidéo.

Une Chine bientôt plus détendue au sujet des jeux vidéo ?

Ce rapport encourageant du point de vue des autorités chinoises, mais aussi les efforts consentis par les éditeurs de jeu vidéo pour atteindre les objectifs affichés, portent à croire certains analystes que Pékin serait maintenant prêt à relâcher (tout doucement) la pression sur un marché local du jeu vidéo passablement meurtri.

Signe de ce possible relâchement : les régulateurs chinois ont avalisé la semaine dernière le lancement, et la monétisation, de 70 nouveaux jeux vidéo en Chine. Parmi ces titres, un certain Metal Slug: Awakening. Il s'agit du premier jeu Tencent à être lancé en Chine depuis plus d'un an, souligne Reuters.

Rappelons que selon la législation chinoise, chaque jeu doit être minutieusement contrôlé par les régulateurs avant toute commercialisation. Ce processus avait été mis en suspens par Pékin durant l'été 2021, puis relancé plus ou moins au compte-goutte en avril dernier. Pour autant, aucun jeu Tencent n'avait été passé au crible en vue d'un lancement depuis un an et demi.

Fort de ces signaux positifs, les cadres de Tencent prévoient de nouvelles embellies pour la fin d'année 2022. Dans le cadre de la présentation de ses résultats pour le troisième trimestre, la firme a d'ailleurs indiqué s'attendre à des attributions de licences rapides pour ses futurs jeux, ainsi qu'à une « retour à la normale » des pratiques réglementaires chinoises sur le marché du gaming.