Les vagues de licenciements continuent de frapper le secteur de la tech. Le constructeur informatique américain HP a annoncé, le 22 novembre, lors de la publication de ses résultats pour le dernier trimestre et l'année 2022 vouloir réduire ses effectifs d’ici 2025. Entre 4 000 et 6 000 personnes devraient être remerciées dans les années à venir. Cette décision s’inscrit dans un contexte difficile pour l’industrie de la vente de PC qui voit son nombre de livraisons chuter depuis le début de l’année.

Une année difficile pour HP

Ce n’est plus une nouvelle, les temps sont durs pour les entreprises de la tech. HP n’est pas épargné et dévoile un chiffre d’affaires de 14,8 milliards de dollars au cours de son dernier trimestre 2022. Il s’agit d’une baisse de 11,2 % par rapport à la même période l’année précédente. Sur le total de son année financière, l’entreprise américaine a généré 63 milliards de dollars, un recul 0,8 % en comparaison à 2021.

Enrique Loques, président-directeur général de HP, indique que ces résultats constituent « une fin d’exercice solide, malgré un environnement macroéconomique volatil et un ralentissement de la demande au second semestre ». Néanmoins, il ajoute que HP a besoin d’une nouvelle stratégie pour parvenir à « d’importantes économies structurelles grâce à la transformation numérique, à l’optimisation des dépenses et à l’efficacité opérationnelle ». Cette stratégie est surnommée le « Future Ready Transformation plan ».

Ce plan de transformation prévoit de congédier entre 4 000 et 6 000 de ses employés au cours des prochaines années. Il devrait permettre à HP d’économiser 1,4 milliard de dollars de coûts annualisés d’ici 2025. La société basée à Palo Alto compte aujourd’hui 61 000 salariés. C’est 10 000 de plus qu’en 2021.

Un porte-parole de HP a indiqué à l’AFP que « cette nouvelle stratégie va nous permettre de mieux servir nos clients et de créer de la valeur sur le long terme en réduisant nos coûts et en réinvestissant dans des domaines clés pour l’avenir ».

Le marché de la vente de PC retourne à ses niveaux d’avant pandémie

La décision de HP est une réponse à l’environnement macroéconomique dans lequel évoluent actuellement les entreprises du marché. Après une forte augmentation de la demande de matériel informatique pendant la pandémie, le marché du PC est en train de se contracter.

D’après le cabinet IDC, les ventes d’ordinateurs portables ont chuté de 15 % au troisième trimestre 2022. Toutefois, les chiffres restent bien supérieurs aux niveaux enregistrés avant la crise du Covid-19. Les constructeurs qui se sont adaptés à un marché en plein essor sont contraints de repenser leurs stratégies alors que les habitudes de consommation reviennent à la normale.