Pour la première fois, la Chine a pris la première place à l'International Solid-State Circuits Conference (ISSCC). L'empire du milieu est le pays qui a eu le plus d'articles de recherche acceptés à ce que beaucoup considèrent comme les « Jeux Olympiques des semi-conducteurs ».

La Chine prend la tête de l'ISSCC

Cet événement annuel a lieu en février à San Francisco. Pour la toute première fois, la Chine est passée devant les États-Unis sur le nombre d'articles de recherche acceptés au sujet des semi-conducteurs. Au total, les universités et les entreprises de Chine, y compris Hong Kong et Macao, ont vu 59 de leurs articles être acceptés, soit 29,8 % des 198 documents de recherche acceptés par l'ISSCC pour l'édition de 2023. Lors de la conférence précédente, qui s'est tenue en février 2022, seulement 29 articles provenant de Chine avaient été acceptés (14,5 % du total).

Cette année, l'ISSCC a accepté 40 documents en provenance des États-Unis, ce qui fait passer le pays de la première à la deuxième place. La part des États-Unis dans l'ensemble des articles est passée de 35 à 20,2 %. Un coup dur pour le pays qui était habitué à régner en maître absolu dans le domaine. La Corée du Sud s'est classée troisième et Taïwan quatrième, tandis que le Japon et les Pays-Bas se sont classés cinquièmes ex aequo. À elle seule, l'université de Macao a vu 15 de ses articles acceptés, tandis que l'université Tsinghua et l'université de Pékin ont produit respectivement 13 et 6 articles.

Parmi les entreprises, Samsung Electronics est en tête avec 8 articles, suivie d'Intel avec 6. TSMC, le plus grand fabricant de puces au monde, n'a eu que 2 articles acceptés par l'ISSCC. Les chercheurs japonais ont rédigé 10 articles sélectionnés par l'ISSCC, faisant passer la part du pays de 3,5 à 5,1 % du nombre total d'articles acceptés. Le pays cherche à retrouver sa grandeur industriel d'antan et fait tout pour redevenir le leader des semi-conducteurs qu'il était il y a plus de 40 ans.

L'Institut de technologie de Tokyo a produit 4 de ces articles. Selon un membre du jury, « la Chine a augmenté le nombre d'articles de recherche sélectionnés dans chaque catégorie et le gouvernement chinois a joué un rôle important à cet égard. La Corée du Sud doit vite rattraper son retard dans l'apprentissage automatique et l'intelligence artificielle ». L'International Solid-State Circuits Conference (ISSCC) a été organisée pour la première fois en 1954.

Il s'agit de la conférence internationale la plus importante et la plus renommée dans le domaine. Rendez-vous le 19 février 2023 à San Francisco. Plus de 3 000 chercheurs de plus de 30 pays y participeront pour partager les dernières technologies dans le domaine.