Oliver Blume, directeur général du groupe Volkswagen, s'est exprimé il y a quelques jours. Il a clairement remis en question les projets en lien avec les technologies de conduite autonome.

Changement de stratégie chez Volkswagen ?

Après avoir présenté la Gen.Travel fin septembre, un nouveau véhicule électrique et entièrement autonome qui pourrait remplacer les vols de courte durée, le constructeur allemand pourrait bien changer de stratégie. Un autre véhicule électrique autonome annoncé il y a quelques mois, baptisé Trinity, et la construction d'une nouvelle usine dédiée à la fabrication de véhicules autonomes sont deux projets qui pourraient être reportés, voire abandonnés.

Selon le Wall Street Journal, ce sont les premiers signes, depuis sa nomination il y a deux mois, que le nouveau patron de la marque pourrait faire marche arrière sur certains des projets technologiques les plus ambitieux de son prédécesseur. Dans un message envoyé aux employés le 17 novembre 2022, Oliver Blume et Thomas Schäfer, ont déclaré aux employés que « nous profitons de cette occasion pour examiner tous les projets et investissements et déterminer s'ils sont viables ».

Cette décision montre comment le nouveau patron du constructeur allemand, qui a pris la tête de l'entreprise en septembre après que le conseil d'administration ait évincé Herbert Diess, souhaite remettre de l'ordre dans les activités de Volkswagen. Selon lui, le constructeur automobile doit se concentrer sur la mise en œuvre à court terme de logiciels et de technologies clés pour les modèles à venir. Sous la direction de Herbert Diess, le deuxième constructeur automobile mondial en termes de ventes a commencé à développer des logiciels en interne pour l'ensemble de ses marques.

La division dédiée à ce projet, appelée Cariad, a du mal à tenir ses promesses. Si le développement du modèle Trinity est effectivement abandonné, cela pourrait avoir des répercussions sur les ambitions de Volkswagen en matière de conduite autonome. Une source anonyme a déclaré que « nous n'avons pas le savoir-faire nécessaire pour mettre dans la rue en 2026 une voiture qui serait au même niveau qu'une Tesla ».

Oliver Blume mise davantage sur la rentabilité de chacune des marques du groupe. Les analystes estiment que cette stratégie illustre la volonté du nouveau patron de Volkswagen d'accroître la rentabilité à court terme plutôt que d'investir dans des projets coûteux à long terme qui pourraient ne jamais aboutir.